Excursion en solitaire: La Sûreté du Québec appelle à la prudence

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 19 juillet 2016
Temps de lecture :

La rivière Moisie.

Alors que tout indique que le corps retrouvé le 14 juillet dans le secteur du Camp-Adams de la rivière Moisie serait celui du touriste français porté disparu lors d’une expédition de canot en solitaire, la Sûreté du Québec tient à rappeler quelques mesures de sécurité.

La SQ lance «un avertissement aux amateurs de plein air qui pratiquent leurs activités en solitaire dans des milieux isolés», comme c’est le cas pour la rivière Moisie. Ce genre d’activités «n’est pas sans risques et exige une préparation adéquate», rappellent les policiers, alors que des opérations de sauvetage sont déployées chaque année pour retrouver ou secourir des aventuriers en situation de détresse parce qu’ils n’ont pas «pris les précautions d’usage».

La Sûreté du Québec affirme que l’aventurier doit s’assurer que son expédition est réaliste et que sa condition physique lui permette de s’exécuter. Une bonne préparation, qui peut prendre plusieurs jours, permet aussi d’éviter des situations fâcheuses.

Itinéraire détaillé

Avant de partir en expédition, l’amateur de plein air doit préparer un itinéraire détaillé incluant chacune des destinations, les distances qui les séparent, le temps et les dates prévues pour y arriver. Une copie de l’itinéraire doit être laissée à un proche. La Sûreté du Québec recommande aussi que tous vos équipements soient testés au moins une fois avant de partir en expédition et vérifier si les conditions météo pourraient poser un risque à votre sécurité.

Équipements de base

L’aventurier doit aussi avoir un outil de communication lui permettant de rejoindre un proche dans un milieu isolé comme un téléphone satellitaire ou une radio portative. Il doit aussi avoir une trousse de survie comprenant un minimum d’outils de base comme des bougies d’allumage, un couteau, des allumettes à l’épreuve de l’eau et des aliments riches en calories.

Le sportif d’aventure doit donner des nouvelles régulièrement à ses proches en indiquant sa position et marquer son passage à l’aide de rubans marqueurs. En cas de problème, la Sûreté du Québec recommande de tenter de construire un abri, demeurer dans le même secteur, repérer un endroit peu boisé et se rendre visible, par exemple en faisant un feu.

Partager cet article