Main-d’œuvre: Un projet-pilote «novateur» dès le printemps

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 14 Décembre 2015
Temps de lecture :

Québec mettra en place dès le printemps, un projet-pilote «novateur» qui vise à accroitre la présence de travailleurs nord-côtiers sur les grands chantiers de la région. Le ministre responsable de la Côte-Nord, Pierre Arcand, en a fait l’annonce vendredi, lors de son passage à Sept-Îles.

«C’est une solution innovante», a assuré le ministre Arcand, au sortir d’une rencontre avec le Comité sur l’embauche de la main-d’œuvre régionale formé en juin, dans la foulée des barrages routiers de travailleurs de la construction mécontents de la présence des Nord-Côtiers sur les chantiers. «On comprend très bien la situation sur la Côte-Nord», a tenu de rappeler Pierre Arcand.

Le projet-pilote vise l’introduction d’une cible d’embauche régionale à atteindre dans l’octroi de contrats publics sur la Côte-Nord, précisément les contrats offerts par le ministère des Transports du Québec et Hydro-Québec. «Ils se doivent de prêcher par l’exemple», a soutenu le ministre Arcand.

«On pense qu’en touchant les deux plus grands donneurs d’ordres de la province (et de la Côte-Nord), on va améliorer l’employabilité locale». Une entreprise pourrait donc obtenir un contrat non seulement sur la base du prix, mais aussi du respect du critère d’employabilité régionale.

Luc Noël satisfait 

De la musique aux oreilles du préfet de la MRC de Minganie, Luc Noël, qui a salué le travail du ministre Pierre Arcand. «Ça fait longtemps qu’on le demandait, je trouve que c’est innovateur, on n’a pas vu ça ailleurs au Québec», a réagi M. Noël. «On pense que ça va être aidant, avec le chantier Romaine, c’est certain qu’Hydro-Québec va être interpelée».

Luc Noël est d’ailleurs optimiste que ce projet-pilote, combiné au plan d’action de douze mesures, qui découle aussi du comité régional viendront améliorer le taux de placement de la main-d’œuvre régionale.

 

 

 

 

Partager cet article