Port-Cartier : La minière Lamêlée franchit une nouvelle étape

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 06 octobre 2014
Temps de lecture :

La minière Lamêlée, qui mire l’exploitation de gisements miniers près de Fermont, franchit une nouvelle étape dans son projet évalué à près d’un milliard de dollars. La société vient de conclure un protocole d’entente avec la Canada Steamship Lines (CSL) afin d’élaborer le meilleur scénario pour transborder le minerai, des minéraliers vers le quai de Port-Cartier.

La société maritime viendra apporter son soutien à la minière pour l’évaluation des aspects techniques et logistiques du service de transbordement envisagé. «Les conseils de CSL nous seront très utiles pour définir le service le plus économique et créatif permettant de charger un grand navire Capesize à proximité de Port-Cartier», a fait valoir le président et chef de la direction de Lamêlée, Hubert Vallée.

En juin, la minière annonçait son entente avec la Ville de Port-Cartier pour l’utilisation de son quai. La municipalité s’engage à donner accès à ses installations portuaires en plus d’appuyer le projet d’infrastructures de la minière, qui prévoit l’aménagement d’une cour de manutention et d’une boucle de voie ferrée, dès 2016. Ce projet doit se traduire par des investissements de 100 millions de dollars, sur deux ans, à Port-Cartier.

Lamêlée pourrait débuter sa production, qui atteindra de 5 à 8 millions de tonnes de concentré de minerai de fer annuellement, dès 2018. La minière compte parmi ses hauts dirigeants plusieurs anciens membres de Consolidated Thompson, qui a démarré la mine du lac Bloom, avant de la vendre à Cliffs Natural Resources en 2010.

Lamêlée s’est déjà entendue avec la Ville de Port-Cartier pour l’utilisation de son quai. (Photo : courtoisie)

Partager cet article