La page se tourne vers de nouvelles idées!

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 29 août 2014
Temps de lecture :

L’organisation du Raid Alouette Côte-Nord a tenté de donner un nouveau souffle à son événement, le transformant en duathlon (retrait de la partie kayak), mais la réponse n’a pas été celle escomptée. Le faible nombre d’inscriptions pour la 8e édition de la compétition prévue le 30 août à la Réserve faunique du Lac Walker a conduit à l’annulation du rendez-vous. Ce n’est que partie remise pour 2015 avec de nouvelles idées!

«Après huit ans d’existence et de performances hors du commun, nous sommes conscients que le bassin de sportifs capables et intéressés de relever un défi physique tel que le Raid est limité. C’est pourquoi la décision de tourner la page sur cette formidable aventure nous semble la meilleure des décisions», a fait savoir le comité.

Il faut aussi ajouter que le portrait des Raids, ces compétitions d’endurance, n’est plus le même qu’il y a huit ans alors qu’il y en avait plus d’un dans la belle province, notamment le Trans-Gaspésien et le Pierre Harvey, deux rendez-vous qui sont disparus du calendrier.

La multiplication des rendez-vous du genre, notamment la venue du Marathon Mamu, de la Course des Jambes en Nord et de bien d’autres, offre un vaste choix aux sportifs. Le Triathlon de Port-Cartier et le Demi-marathon Rosaire Roy de l’époque ne sont plus les seuls joueurs. «Il y a aussi une baisse des adeptes de vélo de montagne. Tout le monde trouve son parti maintenant et les Raids, ce n’est pas donné à tous», a indiqué l’assistant-coordonnateur du Raid Alouette, Christian Lepage.

Même s’il renonce à son Raid, tournant la page à cet événement, le comité s’affaire à un autre type de compétition populaire qui mettra à défi les entreprises. Les idées sont les bienvenues sur le Facebook de l’événement.

L’organisation du Raid tient à remercier tous les athlètes qui ont offert des performances exceptionnelles au cours des huit dernières années, ses bénévoles qui lui ont facilité la vie et ses précieux commanditaires sans qui la belle aventure n’aurait pu être possible.

Partager cet article