Procès de Bernard Gauthier: La FTQ demande la récusation de la juge

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 30 mai 2013
Temps de lecture :

La FTQ déposerait d’ici la fin de la semaine, une requête demandant la récusation de la juge, Michèle Monast, de la Cour supérieure, dans l’affaire opposant l’ingénieur Jean-Yves Lepage au représentant syndical, Bernard «Rambo» Gauthier et l’ex-directeur général de la FTQ-Construction, Richard Goyette.

Selon les informations obtenues, la FTQ éprouverait un inconfort avec une déclaration faite par le conjoint de la juge Monast, le député libéral de Châteauguay, Pierre Moreau. On se rappellera qu’il y a deux semaines, le député et son collègue Guy Ouellette avaient vertement critiqué la rencontre à Sept-Îles entre la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, et Bernard Gauthier, l’agent d’affaires de la FTQ-Construction sur la Côte-Nord. «Eux [les membres du gouvernement] font des rencontres avec des bandits. Nous, on rencontrait des gens honnêtes», avait déclaré M. Moreau en chambre.

Le lendemain de cette déclaration, une centaine de membres de la FTQ-Construction avaient manifesté à Baie-Comeau pour dénoncer ces propos jugés insultants. «Nous mettons au défi les députés Moreau et Ouellette de répéter leurs insultes hors des murs de l’Assemblée nationale et de la protection de l’immunité parlementaire», avait alors lancé le représentant régional de la FTQ sur la Côte-Nord, Bertrand Méthot.

Rejoint au téléphone hier, Bernard Gauthier s’est dit mal à l’aise avec l’autorité de la juge Monast. «Je crois pas qu’elle soit impartiale quand son mari me traite de bandit», a-t-il confié, sans vouloir commenter davantage.

L’ingénieur, qui a travaillé au chantier du projet hydroélectrique de la rivière Toulnoustouc, Jean-Yves Lepage, poursuit Bernard Gauthier et Richard Goyette pour avoir tenu des propos diffamatoires, lors de conférences de presse organisées à la suite de la diffusion de l’émission Enquête, qui mettait en lumière un climat d’intimidation sur les chantiers de la Côte-Nord.

M. Lepage, qui avait participé à l’émission, demande des compensations pour dommages moraux et punitifs pour un peu plus de 400 000$. Les parties dans cette affaire étaient en attente d’un jugement.

Avec la collaboration de Steeve Paradis
Photo: archives – Le Nord-Côtier

Partager cet article