Mine Arnaud s’adresse à la communauté d’affaires

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 30 janvier 2013
Temps de lecture :

Plus d’une centaine de personnes du monde des affaires ont assisté à la présentation du projet Mine Arnaud organisée par la Chambre de commerce de Sept-Îles. Le sujet n’a suscité que peu de questions de la part des membres du public.

Le 22 janvier dernier, pendant environ 30 minutes, le directeur du projet de la mine d’apatite du canton Arnaud, François Biron et le directeur des opérations, Rock Néron ont fait une présentation sur le thème «Le respect des normes est-ce que c’est possible?» Leurs réponses ont été affirmatives sur une majorité des points abordés. La société entend respecter les normes en utilisant du matériel approprié.

«Pour atténuer les vibrations et le bruit liés au dynamitage, on utilise des explosifs résistant à l’eau, des détonateurs électroniques, et nous travaillerons pendant des conditions météorologiques favorables», a expliqué M. Néron.

François Biron a réitéré la position de Mine Arnaud à l’égard de la tenue d’une étude écotoxicologique.
«Nous n’avons eu aucune demande du ministère de la Santé et du ministère du Développement durable et des Parcs, par contre, il y a une étude sur les effets du projet sur les déterminants de la santé et les impacts psychosociaux».

Mine Arnaud soutenue
Le directeur de projet François Biron a rappelé l’importance de prendre position sur le sujet. «La communauté doit s’exprimer, et la communauté d’affaires ne doit pas hésiter à prendre la parole sur le projet», s’est-il exclamé.
Le sujet n’a pas réellement suscité d’interrogations parmi les membres du public présent en grand nombre.

Le conseiller municipal, Gervais Gagné a profité de cette période de questions pour soutenir officiellement Mine Arnaud. «Vous avez fait un pas de géant et montré du respect envers la communauté. Il y a des gens contre les mines et surtout contre le développement et bien moi je vous félicite et je vous encourage», a-t-il déclaré à la fin de la présentation.

À cette occasion, les représentants de Mine Arnaud en ont profité pour rappeler les impacts économiques du projet, tels que la création de 330 emplois directs, et des retombées régionales annuelles d’environ 90 millions $ pendant la période d’activité de la mine.

Dans le cadre d’une présentation organisée par la Chambre de commerce, François Biron le directeur du projet Mine Arnaud s’est adressé aux gens d’affaires de Sept-Îles. (Photo : Le Nord-Côtier).

Partager cet article