Innu Nikamu | Un franc succès pour la 38e édition

Par Alexandre Caputo 4:13 PM - 08 août 2022
Temps de lecture :

Samian, un des nombreux artistes à avoir foulé une des scènes de la 38e édition du Festival Innu Nikamu.

La 38e édition du Festival Innu Nikamu a pris fin dimanche soir et mis à part quelques détails, le coordonnateur des opérations Normand Jr Tshirnish-Pilot se dit très fier du travail effectué par l’équipe des festivités.

« Encore ce matin (lundi), les gens étaient encore sur l’adrénaline du festival. La réponse sur les réseaux sociaux est très positive et les gens sur place avaient beaucoup de plaisir. À part quelques petits réglages techniques, tout s’est très bien déroulé, nous sommes très contents », explique M. Tshirnish-Pilot, qui est encore incertain de son avenir concernant la prochaine édition du festival.

Les festivaliers ont eu droit à une fin de semaine relevée en talent alors que des artistes comme Chelsie Young et Scott Pien Picard ont foulé la grande scène de l’ancien pensionnat autochtone de Mani-utenam samedi soir.

Un spectacle pyromusical haut en couleur a également été offert aux spectateurs avant que l’artiste local Shauit ne saute sur scène.

La journée de clôture du festival n’a pas déçu non plus. C’est la finale du concours de talents Innustar qui ouvrait le bal. Les deux dernières éditions de cette compétition ayant été annulées, il y a donc trois gagnantes qui ont été couronnées, soit une pour 2020, une pour 2021 et une pour 2022.

La gagnante pour l’année 2020 est la chanteuse Marie Anick Flamand. Pour l’année 2021, c’est la jeune chanteuse Mia Jade McKenzie Cluney qui a remporté les honneurs. C’est donc l’artiste Lena Hervieux qui aura la chance d’ouvrir l’édition 2023 du festival, elle qui est sortie grande gagnante de l’édition 2022 d’Innustar.

La légende du rap québécois Sans Pression a ensuite électrisé la foule avec une généreuse performance alors qu’il distribuait allégrement chandails et CD aux spectateurs. L’artiste est également arrivé quelques jours avant son spectacle afin de donner des ateliers d’écriture et de prestance sur scène à des jeunes rappeurs autochtones, notamment au groupe FDA (Fiers D’être Autochtones), qui performait sur la scène du Mixbus vendredi en soirée.

C’est donc une réussite sur toute la ligne pour le retour du Festival Innu Nikamu. Tant du côté des kiosques que du côté des prestations sur scène en passant par les animations en périphérie comme le Mixbus, les stations de cuisine traditionnelle Innue ainsi que la flamme sacrée dédiée aux autochtones ayant fréquenté les pensionnats, l’organisation se dit très heureuse du dénouement.

Les chiffres officiels concernant le nombre d’accès vendus n’ont pas encore été dévoilés, mais du côté des organisateurs, on assure être ravis de la réponse des spectateurs.

Des feux d’artifice ont illuminé le ciel du site culturel de Mani-utenam samedi soir. Le lendemain, les Grands Feux Loto-Québec entre Québec et Lévis faisaient place aux » Origines » comme thème, un clin d’oeil aux Premières Nations et au Festival Innu Nikamu.

Partager cet article