Une première marche de la fierté à Sept-Îles

Par Marie-Eve Poulin 8:30 AM - 05 août 2022
Temps de lecture :

La première marche de la fierté aura lieu ce dimanche. Photo Pixabay

Le Centre d’intervention le Rond-Point organise pour la première fois une marche pour la fierté à Sept-Îles.

Dans le but de sensibiliser la population aux différentes identités de genre et d’orientations sexuelles et leur démontrer qu’ils sont valorisés puis en sécurité, les intervenants invitent la communauté LGBTQ+ et les citoyens de Sept-Îles à participer à l’événement.

« Pour moi c’était vraiment important qu’on montre qu’il y a une communauté LGBTQ+ ici, que c’est important de les écouter et que les gens ne se ferment pas les yeux par rapport à ça », explique l’instigatrice de la marche Jannick Bezeau, intervenante en santé sexuelle au Centre d’intervention le Rond-Point.

« Nous sommes en région et des fois il y a encore des personnes qui ont une mentalité un peu plus traditionnelle. Mais quand on pense comme ça c’est souvent par un manque de connaissance, c’est un peu comme l’inconnu », dit-elle.

Elle explique que le but de l’événement est d’avoir un espace sécuritaire pour la communauté LGBTQ+ et que les intervenants puissent répondre aux gens qui ont des questions sur le sujet en espérant faire cesser le jugement toujours existant.

L’événement se déroulera en deux parties, soit une marche et par la suite la tenue de kiosque d’information.

Les gens sont invités à se regrouper dans le stationnement du IGA vers 12 h 30 dimanche le 7 août et la marche devrait débuter vers 13 h. Le groupe marchera jusqu’à Place de Ville pour ensuite revenir au IGA.

À ce moment, Jannick Bezeau sera présente au kiosque d’information pour discuter avec les gens et servir des mocktails aux participants.

« Je serai présente pour les jeunes en questionnement, pour les parents qui veulent de l’information pour mieux accompagner leurs enfants dans ce qu’ils vivent par exemple », explique Jannick Bezeau.

L’intervenante distribuera aussi sa carte d’affaires pour ceux qui aimeraient un suivi avec elle.

L’équipe du Rond-Point sera présente et des intervenants d’autres milieux participeront bénévolement comme par exemple des intervenants du milieu scolaire et des travailleurs sociaux.

« J’espère vous voir en grand nombre ! C’est vraiment pour tout le monde. Le but est de montrer un support à la communauté LGBTQ+ », conclut Jannick Bezeau.

Partager cet article