Hôpital de Sept-Îles : deux avancées pour le projet d’agrandissement de l’urgence

Par Vincent Rioux-Berrouard 6:00 AM - 29 mars 2022
Temps de lecture :

L’hôpital de Sept-Îles.

Après des années d’attentes, le projet d’agrandissement de l’urgence à l’Hôpital de Sept-Îles semble enfin avancer avec deux annonces favorables au cours de la dernière semaine.

Tout d’abord, le gouvernement du Québec a confirmé dans la publication de son budget 2022 que l’agrandissement et réaménagement de l’urgence et du bloc opératoire passent en mode planification.

Le projet était auparavant dans la section à l’étude du plan québécois des infrastructures.

De plus, la firme DMG architecture a obtenu le mandat en consortium avec Groupe A et Ardoises, pour la réalisation de cet agrandissement.

Ce projet de 9 440m² permettra de moderniser les départements de l’urgence, du bloc opératoire, de l’endoscopie, de la chirurgie d’un jour et de l’unité de retraitement des dispositifs médicaux.

Le CISSS de la Côte-Nord précise que les travaux visant à monter le dossier d’affaire du projet sont débutés, ce qui permettra de préciser les paramètres de coût et d’échéancier.

À l’automne 2021, le coût des travaux était estimé à 159M$.

Le début des travaux est visé pour la fin de l’année 2023 selon le CISSS de la Côte-Nord. Les nouvelles installations devraient être terminées pour 2026.

En novembre 2021, le ministre de la Santé, Christian Dubé, était de passage à Sept-Îles pour faire l’annonce de cet agrandissement. Il ne s’agissait pas du premier ministre de la Santé à faire une telle annonce. En effet, Gaétan Barrette en 2017, et Danielle McCann, en 2019, ont eux aussi annoncés ce projet d’agrandissement de l’urgence de l’hôpital de Sept-Îles.

Les travaux à l’urgence de l’hôpital de Sept-Îles sont plus que nécessaires. Le ministre Dubé avait d’ailleurs décrit l’état de l’urgence à l’hôpital de Sept-Îles comme inacceptable suite à sa visite des installations en novembre 2021.

Et les stationnements

De son côté, le maire de Sept-Îles, Steeve Beaupré, accueille positivement l’avancement de ce projet, mais il souligne au passage que cet investissement ne règle pas le problème de la pénurie de main-d’œuvre qui affecte le domaine des soins de la santé et la problématique des stationnements dans le secteur de l’hôpital.

À ce sujet, on se rappelle que dans le passé, la Ville de Sept-Îles s’était montrée ouverte à vendre le terrain de l’hôtel de ville au CISSS de la Côte-Nord pour que celui-ci puisse agrandir son stationnement. Le maire Beaupré précise que la Ville n’a pas eu de discussion avec le CISSS depuis un bon moment sur cet enjeu.

En novembre 2021, la présidente-directrice générale du CISSS, Manon Asselin avait précisé que l’idée d’un stationnement étagé était privilégiée.

Partager cet article