John Pineault, l’ancien maire d’Anticosti, a plaidé coupable à cinq manquements déontologiques

Par Vincent Rioux-Berrouard 4:36 PM - 06 janvier 2022
Temps de lecture :

John Pineault, l’ancien maire d’Anticosti. Photo archives

John Pineault, l’ancien maire de la municipalité de l’Île-d’Anticosti, a plaidé coupable devant la Commission municipale du Québec (CMQ) pour cinq manquements à la déontologie.

M. Pineault a été condamné à payer une somme de 800 $ à la municipalité, qui comprend le remboursement d’une portion de son salaire ainsi que le remboursement de la somme résiduelle de 58,53 $ due à la Municipalité.

La CMQ reprochait à John Pineault notamment d’avoir utilisé la carte de crédit de la municipalité pour payer les coûts d’hébergement lors d’un voyage privé. Il a aussi facturé le transport de matériaux ou de biens personnels sur le compte de la municipalité.

Le tribunal administratif de la Commission municipale du Québec a tenu compte de certains facteurs atténuants dans le verdict qu’il a rendu.

On souligne le fait que John Pineault a collaboré à l’enquête. Le Tribunal note également que M.Pineault a agi de bonne foi, qu’il n’a aucun antécédent déontologique et qu’il est très impliqué dans sa communauté.

Lors des élections municipales du 7 novembre 2021, John Pineault a subi la défaite face à Hélène Boulanger.

Partager cet article