Le ministre responsable de la Côte-Nord démontre une ouverture pour Apuiat

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 24 octobre 2018
Temps de lecture :

Le nouveau ministre délégué à la Côte-Nord, Jonatan Julien, semble plus nuancé que son chef quant à l’éolien. Maintenant au fait des membres de l’équipe ministérielle de M. Legault, Alain Thibault se dit confiant pour les dossiers structurants de Port-Cartier.

Le maire de Port-Cartier disait récemment souhaiter que, comme sous le règne libéral, un ministre délégué à la Côte-Nord soit nommé par la CAQ. C’est effectivement ce qu’a fait le nouveau gouvernement lors de la formation du conseil des ministres le 18 octobre dernier. C’est ainsi à Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, que revient la responsabilité de la région au sein du nouveau cabinet.

Au sujet d’Apuiat, un projet jugé «irresponsable» par la CAQ pendant la campagne, M. Julien semble plus nuancé que son chef François Legault. Après la cérémonie d’assermentation, il a démontré une ouverture en mentionnant ne pas vouloir «tirer la plogue» et qu’il souhaitait «analyser le dossier».

Son prédécesseur, Pierre Moreau, n’avait d’ailleurs pas hésité à aller au front pour défendre l’industrie de l’éolienne pendant la campagne électorale, soutenant que les retombées étaient «majeures» pour les régions.

Rencontre à venir

Questionné suite à la formation du nouveau conseil des ministres, Alain Thibault se dit fort heureux et affirme qu’il fera tout ce qui est en son pouvoir pour rencontrer M. Julien prochainement.

«C’est compatible le fait qu’il soit aussi ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles. Ici, on peut pratiquement dire qu’on se trouve au royaume de l’énergie. Ce sera également beaucoup plus facilitant d’avoir un ministre délégué à notre région, les suivis seront plus serrés parce que la personne sera beaucoup plus au fait des dossiers qui nous concernent. Je vois ça d’un bon œil c’est certain!», assure-t-il.

La transition vers un nouveau gouvernement devrait «bien se passer» selon le maire, qui se dit confiant.

«Nos objectifs demeurent les mêmes pour les quatre prochaines années de gouvernance : le quai municipal, le parc éolien et la résidence pour personnes âgées. Ce sont nos gros dossiers structurants à Port-Cartier. On va travailler avec la nouvelle équipe en place pour les concrétiser. Personnellement, je crois qu’ils ont mis les bonnes personnes aux bons endroits, ça devrait bien aller», laisse-t-il entendre.

 

Partager cet article