La culture du cannabis pourrait être autorisée à Gallix et Moisie

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 14 août 2018
Temps de lecture :

Les élus de Sept-Îles ont adopté un projet de règlement pour encadrer les endroits où les activités liées au cannabis pourront avoir lieu dans la municipalité.

Le projet de règlement de zonage adopté à la séance du conseil municipal du 13 août définit les zones où la production, la culture et la transformation du cannabis pourront se faire sur le territoire de Sept-Îles. C’est un comité restreint composé d’élus et de fonctionnaires qui a déterminé les où les activités seraient permises.

«Puisqu’on se doit de l’autoriser, on doit s’assurer que ça se fasse aux meilleurs endroits. Il reste encore beaucoup de travail à faire et on ajustera le tir si on voit qu’il y a des choses que l’on n’a pas bien visé», mentionnait le maire Réjean Porlier en séance.

Production au parc Ferco

Deux zones ont été identifiées pour la culture. La première est un large périmètre dont l’épicentre est la première entrée vers Gallix, à l’intersection de la 138 et de la rue marguerite. La deuxième zone où la culture de cannabis serait permise est située à Moisie, entre le camp scout André Beaupré et le camping de la rivière Moisie.

Toutefois, le climat septilien ne permettant pas nécessairement de produire du cannabis en milieu agricole, il a été convenu qu’elle pourrait plutôt se faire en «installations de type industriel». Le parc Ferco, à l’entrée de la plage Monaghan, a été identifié pour accueillir d’éventuelles installations de production de cannabis. La conseillère Louisette Doiron-Catto a tenu à mentionner qu’elle s’opposait au règlement en question.

«Ayant été dans le milieu de l’éducation pendant 34 ans, je ne me vois pas donner mon autorisation à cela, d’autant plus que ça pourrait se faire dans mon district.» –  Louisette Doiron-Catto

«Je demande que la communication se fasse, que les gens soient au courant de ce qui se passe, qu’ils soient bien informés», a-t-elle signalé.

Le parc industriel Vigneault, en face du parc Ferland, a aussi été identifié comme zone propice à accueillir la production, la transformation et l’entreposage du cannabis et de produits dérivés.

Consultation publique et référendum

Comme pour tout projet de changement de zonage, une consultation publique aura lieu pour que la municipalité puisse expliquer lesdits changements. Elle se tiendra le 4 septembre à 19h.

«La municipalité n’aura pas la latitude de dire non au cannabis, mais on invite les citoyens à donner leur opinion sur notre projet de règlement», précisait Réjean Porlier.

Dans un deuxième temps, il y aura aussi la possibilité pour les citoyens de faire une demande de référendum.

Concernant la vente et distribution de cannabis, la Ville de Sept-Îles mentionnait dernièrement que le point de vente serait quant à lui situé sur le boulevard Laure.

 

 

 

Partager cet article