Investissements miniers: Croissance en Abitibi, recul sur la Côte-Nord

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 28 mars 2017
Temps de lecture :

Même si les investissements dans le secteur minier renouent avec la croissance en 2016 au Québec, la Côte-Nord et le Nord-du-Québec enregistrent encore des reculs.

Les investissements miniers sont à la hausse en 2016 après avoir été à la baisse de 2012 (5,13 milliards $) à 2015 (2,49 milliards $) avec un bond de 2,5% pour atteindre 2,56 milliards $. Ces nouvelles données émanent de l’Enquête sur l’investissement minier du Québec publiée par l’Institut de la statistique du Québec.

C’est l’Abitibi-Témiscamingue, qui bouillonne d’activités dans le secteur aurifère, qui sauve la donne avec l’augmentation de 24,3% de ses investissements en 2016 pour un total de 885 millions $. La Côte-Nord et le Nord-du-Québec, durement affectés par la faiblesse du marché du fer, voient les investissements reculer de 6,5% et 7,1%.

Ces baisses sont cependant «moins prononcées» qu’en 2015 pour atteindre des investissements de 972 millions $ au Nord-du-Québec et 611 millions $ sur la Côte-Nord. En 2015, ces deux régions avaient connu des reculs de 22% et 17%.

Les investissements pour l’aménagement de complexe minier ont grimpé de 1,3% en 2016 pour se fixer à 2,26 milliards $. L’Abitibi-Témiscamingue, même si elle occupe le second rang des investissements, affiche la seule hausse avec plus de 19,2% (752 millions $). Le Nord-du-Québec connait une baisse de 7% avec 840 millions et la Côte-Nord retient des investissements de 594 millions, c’est 6,8% de moins qu’en 2015.

L’histoire se répète au chapitre de l’exploration. L’Abitibi-Témiscamingue reçoit une hausse de 65% pour atteindre 131 millions $, c’est 46,8% de tous les investissements québécois en exploration. Le Nord-du-Québec et la Côte-Nord affichent des baisses de 10,5% (129 millions $) et 2,4% (7 millions $).

Prise «avec un grain de sel»
L’Association minière du Québec (AMQ) accueille la première hausse «très légère» des investissements miniers depuis 2012 «avec un grain de sel» notamment parce que les sommes investies sur la Côte-Nord et dans le Nord-du-Québec, «deux régions phares», ont quand même diminué en 2016.

«Tout signe de reprise est encourageant», a fait valoir la présidente-directrice générale de l’AMQ, Josée Méthot. «Toutefois, cette hausse de 2,5 % est marginale et n’assurera pas la pérennité à long terme de l’industrie minière au Québec. Il faut continuer à travailler pour maintenir, voire améliorer, la compétitivité du Québec face aux autres juridictions mondiales et pour faciliter le développement de nouveaux projets».

L’investissement minier au Québec en 2016 

  • Investissements dans le secteur minier : 2,56 milliards $
  • Investissements dans l’aménagement de complexe minier : 2,26 milliards $
  • Investissements en exploration : 280 millions $

Prévisions pour 2017: Investissements de 2,64 (+6%)

Partager cet article