Lac Bloom: Champion franchit une nouvelle étape

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 14 septembre 2016
Temps de lecture :

Champion Iron Limited fait un pas de plus vers le redémarrage de la mine du lac Bloom en lance une étude de faisabilité pour préciser son objectif de rouvrir les machines «dans les plus brefs délais».

Quatre firmes d’ingénierie ont été mandatées pour dresser un plan complet de la reprise des opérations. «Notre but c’est de se préparer au redémarrage alors c’est important pour nous d’avoir un plan pour chacune des étapes», a expliqué le vice-président à l’ingénierie de Champion, David Cataford. «(L’étude) viendra nous donner le coût plus définitif de capital nécessaire pour redémarrer, notamment», a-t-il ajouté.

L’étude de faisabilité, dont les coûts s’évaluent en «millions», a été scindée en quatre volets, dont l’analyse du circuit de récupération du minerai, «le nerf de la guerre», selon M. Cataford pour tirer son épingle du jeu dans le contexte mondial. Pour ce volet, la minière a retenu les services de la société australienne, Mineral Technologies, qui se spécialise dans les procédés de récupération des minéraux.

Un échantillon de 12 tonnes extraites du site du lac Bloom a déjà été envoyé en Australie pour mener une série de tests dans son usine-pilote. «C’est pour être capable de prédire nos performances», dit-il. Le coût pour extraire le produit du gisement est le même, qu’il finisse en résidu ou en minerai de fer, illustre M. Cataford. «C’est pourquoi, il faut avoir le plus haut taux de récupération possible», lance-t-il.

Redémarrage

À la reprise des activités, la minière espère d’ailleurs récupérer 10% de plus de minerai à l’étape de la concentration. La société estime qu’elle pourrait envisager une reprise de ses opérations avec un prix du fer qui se maintiendrait entre 50 et 60$ la tonne. «C’est toujours la cible, mais c’est l’étude de faisabilité qui va le confirmer». Pour l’heure, la tonne de fer se négocie autour de 55 à 60$, mais les marchés restent fragiles.

«Le travail qu’on fait présentement, c’est de positionner le projet du lac Bloom à un coût d’opération le plus faible possible pour redémarrer dans les plus brefs délais», a assuré M. Cataford, sans vouloir «créer d’attente sur une date». Champion évalue déjà que la relance se chiffrerait «en dizaines de millions et non en centaines de millions».

Champion a mis la main en avril sur la mine près de Fermont pour 10,5 millions $ dans le cadre de la liquidation légale de Cliffs Natural Resources. La société, qui a créé l’entité Minerai de fer Québec, dont l’État est partenaire à 36,8%. Champion embauche une quarantaine de travailleurs à son site minier de Fermont. L’étude de faisabilité doit être livrée au début 2017.

Partager cet article