Lapierre connaît une saison de rêve

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 13 mars 2016
Temps de lecture :

Le Septilien Tommy Lapierre, qui a cumulé 187 points en 88 parties régulières en deux saisons avec les Montagnards de Sainte-Agathe (junior AAA), évoluera avec les Dogs de Cholet (division 1) en France l’an prochain.

En décembre 2014, le Septilien Tommy Lapierre rentrait au bercail, après une demi-saison dans l’uniforme des Lauréats de Saint-Hyacinthe de la Ligue de hockey junior du Québec (LHJQ), au travers de quelques rappels avec les Olympiques de Gatineau. Ennuyé par une blessure à l’épaule, il avait également besoin de décrocher du hockey. Il a retrouvé le goût en notre sport national et c’est avec les Montagnards de Sainte-Agathe qu’il connaît certainement les meilleurs moments de sa carrière.

Le hockeyeur de 19 ans vient de boucler un calendrier régulier de rêve avec les Montagnards. En 52 matchs, il a totalisé 113 points (quatrième pointeur de la LHJQ), trouvant le fond du filet en 41 occasions, se faisant complice sur 72 buts. Il a conclu avec un impressionnant différentiel (+/-), soit +79 (premier de la LHJQ). Pour le dernier match régulier, le 4 mars, il s’est d’ailleurs offert une soirée de quatre buts et une mention d’aide.

Au Gala de la Ligue de hockey junior du Québec tenu le 5 mars à Laval, Tommy Lapierre a été récompensé d’une bourse de 300$ comme un des joueurs étudiants de l’année – Bourse collégiale LHJQ, en plus de plaques, une pour sa présence dans le Club Sélect des 100 points et une autre comme membre de l’équipe LHJQ, gagnante à la Coupe Canada.

Occasion attendue

Et dire qu’il y a un an, l’attaquant n’était pas certain d’un retour au hockey de niveau compétition. «Je me suis aperçu que ça me manquait. Les petits tournois m’ont rassasié, mais ce n’était pas assez. J’ai mal encore partout, mais les bobos font partie du hockey. Quand Sainte-Agathe m’a appelé et les joueurs avec du potentiel qu’il y avait et les chances de gagner la coupe, j’ai sauté sur l’occasion», a laissé savoir Tommy Lapierre. Il avait également jonglé avec l’idée de joindre les rangs des Jeannois d’Alma au niveau collégial, et ainsi retrouver son comparse Samuel Boisvert.

Ses succès sur la glace, il dit les devoir à ses coéquipiers. «Je ne m’attendais pas à une saison de rêve. Mes compagnons de trio ont aidé. Antoine (Pouliot), j’ai joué contre midget AAA, Ç’a cliqué tout de suite, et Philippe (Venne), c’est un très bon vétéran de 20 ans. Je les ai alimentés. Mon but cette année était de commencer fort et de rester fort et ç’a été ça», a indiqué Lapierre qui a rarement été écarté de la feuille de pointage.

Plaisir

Avec les Montagnards, Lapierre a retrouvé le plaisir, avec une belle gang, dans un environnement sans pression. Le Septilien aimerait rester au sein de la même formation pour l’an prochain. Il a toutefois des offres pour jouer pro en France. «J’ai du plaisir ici. Il me resterait un an junior, je vais possiblement continuer. Je veux répéter ça à 20 ans. C’est de la pression, mais j’aime ça et j’ai encore des choses à prouver. L’Europe pourrait attendre », a-t-il mentionné.

Séries

Les Montagnards et leur Septilien amorcent leurs séries éliminatoires ce soir (13 mars). En ronde quart de finale, dans un 4 de 7, ils affronteront l’Artic de Saint-Léonard.

 

Partager cet article