Journée internationale des aînés : La MRC de Sept-Rivières célèbre l’or gris

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 30 septembre 2014
Temps de lecture :

Organisées par la Table de concertation des aînés de la MRC de Sept-Rivières, plusieurs activités se tiendront à Sept-Îles pour souligner la Journée internationale des aînés, le 1er octobre. Les festivités consistant en la tenue d’une messe à 10h30 à l’Église Ste-Famille et un dîner communautaire à 11h30 au gymnase du Centre socio-récréatif.

À nouveau, la Table de concertation des aînés de la MRC de Sept-Rivières s’est associée aux différents comités sociaux actifs auprès des aînés, soit Les Joyeux Retraités, L’AREQ, Le Club de l’Âge d’Or et le Centre Nin Ishkueu, ce qui assurera une présence autochtone lors de cette grande célébration. Des festivités comportant également une activité reconnaissance pour les aînés de 80 ans et plus, de l’animation musicale et plusieurs allocutions, dont une du maire de Sept-Îles, Réjean Porlier.

Des préoccupations
Le 11 novembre au MOCSI, une formation est organisée sur le thème de la maltraitance chez les aînés. Pour l’occasion, une invitation est lancée aux responsables des services aux aînés, dans l’espoir qu’ils transmettent leurs connaissances à leurs membres.

«Un aîné ne reconnaît pas toujours qu’il est maltraité. Beaucoup d’entre eux hésitent à porter plainte. Lorsqu’ils le font, c’est très rarement entendu. Les plaintes étant souvent considérées comme non fondées», avance la présidente de la Table de concertation des aînés de la MRC de Sept-Rivières, Éliane Picard-Landry.

Selon Mme Picard-Landry, il est essentiel que le gouvernement respecte certains engagements qu’il a pris envers les aînés. «Il faut que les paroles se transforment en action. On voit des ressources bénévoles émerger, mais aucun soutien n’est offert. Des structures doivent se former pour soutenir le travail effectué, insiste-t-elle. Des services de répit se doivent aussi d’être offerts aux proches aidants. C’est un rôle parfois exigeant qui n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur.»

Un rôle essentiel
Avec des ressources financières plutôt limitées, la Table de concertation des aînés de la MRC de Sept-Rivières essaie de réunir les ressources actives auprès des aînés. Un défi de taille qu’elle semble avoir assez bien relevé jusqu’à maintenant.

«Lorsque des forces se mobilisent, on peut faire changer des choses. Les aînés doivent avoir accès à des services plus adéquats. Les listes d’attente sont longues. Ça prend davantage de ressources», affirme sa présidente.

Les billets pour le repas communautaire sont en vente au coût de 10$ auprès des différents clubs sociaux actifs auprès des aînés. Il est également possible d’entrer en contact avec la présidente de la Table de concertation des aînés de la MRC de Sept-Rivières, Éliane Picard-Landry, par téléphone au 418 968-5591 pour en effectuer l’achat.

(Photo : site Metro.com)

Partager cet article