Ville de Sept-Îles: Vers un budget «sobre, mais responsable»

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Le conseil municipal devrait déposer un budget équilibré, dans les prochaines semaines, malgré «l’absence de croissance», l’adoption d’un nouveau rôle d’évaluation et une coupure de 870 000$ au pacte fiscal. L’année 2015 devrait se terminer avec un surplus de 400 000$, alors que la dette devrait s’élever à 79 700 000$.

C’est ce qui ressort du rapport du maire sur la situation financière de la municipalité, déposé le 9 novembre au conseil de ville. «L’absence de croissance, additionnée à la coupure d’environ 870 000$ au pacte fiscal (…) rend l’exercice budgétaire beaucoup plus complexe», indique le rapport du maire. Et c’est sans compter «que les normes environnementales imposées par les gouvernements demandent, année après année, l’injection de sommes importantes qui sont pour la plupart récurrentes».

Le maire Réjean Porlier prévoit donc l’adoption d’un budget «sobre, mais responsable». La Ville utilisera à nouveau «une partie des surplus accumulés pour boucler le budget». Des surplus qui ont «d’ailleurs fondu au cours des dernières années» et «ne peuvent constituer une option récurrente aux fins d’équilibre budgétaire».

La municipalité continuera aussi «d’exiger de nos administrateurs, la recherche d’efficience à travers toute l’organisation». Côté déneigement, la Ville va continuer à souffler la neige sur les terrains élargir les «quartiers écologiques», où les abrasifs ont été déposes qu’aux intersections et pentes abruptes, ce qui a «généré des économies importantes». M. Porlier indique qu’il y a aussi «des économies importantes» à faire dans la gestion des matières résiduelles.

Nouveau rôle d’évaluation
Un nouveau rôle d’évaluation, couvrant les années 2016 à 2018, vient d’être déposé à la Ville. Les évaluations «sont faites par une firme indépendante» et «la Ville n’a aucun droit de regard sur celles-ci». Le nouveau rôle devrait entraîner «des variations importantes ici et là» qui seront amoindri par les outils de taxation dont la Ville dispose «bien consciente qu’elle a ses limitations d’intervention». Le nouveau rôle sera présenté en point de presse en décembre.

Prévisions pour 2015 :

  • Excédent des revenus sur les dépenses d’environ 400 000$
  • Travaux d’immobilisation de 15 millions $ réalisés en 2015, dont 10 millions $ pour le complexe aquatique
  • Complexe aquatique : 3 millions $ à même les surplus de la Ville, 3 millions $ en aide gouvernemental et 550 000$ du Programme de mise en valeur intégrée d’Hydro-Québec.

Rémunération des élus :

  • Maire : 86 600$, dont 15 976$ en allocation de dépenses
  • Conseillers : 18 379$, dont 9 190$ en allocation de dépenses
  • Maire suppléant : 121$ par semaine plus 61$ en dépenses

 

Le maire Réjean Porlier a présenté le rapport sur la situation financière au conseil municipal. (Photo : Le Nord-Côtier)

 

Partager cet article