Vieux-Quai en Fête: Une nouvelle formule approuvée

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Vieux-Quai en Fête: Une nouvelle formule approuvée
À titre d’artiste-invité pour Marc Dupré, Yvan Pedneault a offert une solide prestation, qui mettait de l’avant sa puissance vocale, devant plus de 5 000 personnes.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette 23e édition du Vieux-Quai en Fête représente un important virage. Une nouvelle formule ayant plu aux festivaliers  qui ont été plus nombreux à se déplacer sur le site au cours du week-end. Selon des données provisoires, le comité organisateur estime que plus de 20 000 personnes ont répondu à l’invitation.

«On a réussi à démontrer que c’est une formule gagnante. Ça fonctionne. Je n’ai eu que de bons commentaires de la part des gens. Pour plusieurs, c’est le premier vrai festival. Ils m’ont dit qu’ils ont apprécié la présentation de spectacles de plus grande envergure. Le fait de présenter le spectacle hommage à Johnny Cash «The Man in Black» en ouverture de festival était un pari risqué et on a gagné. C’était un très bel élément de surprise», lance le vice-président du comité organisateur, Wayne Malouin.

Tout au long du week-end, les gens n’ont pas hésité à débourser un certain montant pour assister à des shows sur les différentes scènes. Il faut dire que la décision d’en retirer sa gratuité en soirée n’avait pas fait l’unanimité au départ. «Malgré toutes les critiques qu’on a essuyées, on a vu plus de gens dans les zones payantes, indique-t-il. Le coin country en est un parfait exemple. Il était aussi plein en soirée qu’en journée.  Le coût d’entrée n’a pas eu d’effet sur l’achalandage.»

Une zone populaire

Grâce à un partenariat avec le Club  Optimiste de Sept-Îles, l’accès à la zone jeunesse est demeuré gratuit. «On veut revenir l’an prochain avec une formule similaire. Il est essentiel de continuer à offrir une programmation jeunesse gratuite pour attirer les familles.  On y avait aussi ajouté plusieurs nouveautés, dont les tours de poney et le service de faux tatou. Les jeux gonflables et le service de maquillage pour enfants sont toujours aussi populaires  qu’auparavant. Il y avait constamment des files d’attente.»

Le fait qu’il y ait eu plusieurs événements à Sept-Îles au cours du même week-end n’a finalement eu aucun impact, selon Wayne Malouin, sur la participation des gens au Vieux-Quai en Fête. «Dans un monde idéal, il serait bien d’avoir des activités à chaque fin de semaine durant l’été. Cependant, je crois que plusieurs événements peuvent cohabiter ensemble. Je constate que cette situation a plutôt joué en notre faveur plutôt qu’à l’inverse», avance-t-il.

Contrairement à la croyance populaire, la vente et la consommation d’alcool sur le site n’a engendré aucun incident. «On est agréablement surpris. Aucun débordement à souligner. On n’a eu qu’une dame qui a eu un malaise et ce n’était pas relié à l’alcool, confie-t-il. Notre jeune équipe a eu raison d’être à l’écoute de la population. On poursuivra dans cette voie. On a jeté de solides bases pour les prochaines éditions.»

Informations générales

Avec comme toile de fond la magnifique baie de Sept-Îles, le Vieux-Quai en Fête de Sept-Îles est une fête familiale qui se déroule sur le parc du Vieux-Quai. Elle propose aux jeunes et aux adultes d’aller à la rencontre d’amuseurs publics, d’assister à des spectacles de rue, à des prestations d’artistes professionnels et de la relève. En journée, des manèges, des amuseurs publics et des musiciens assurent l’animation du site du festival.

Partager cet article