Une session chargée pour la députée

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
Une session chargée pour la députée
La députée de Duplessis, Lorraine Richard.

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, admet avoir une session très chargée. La Commissions Laurent, sur laquelle elle siège, représente une très grosse tâche qui s’ajoute aux nombreux dossiers du comté et de l’Assemblée nationale.

« Quand on m’a demandé de siéger sur cette commission, je savais que ça allait être tout un défi. J’étais prête à le relever. J’ai été là au tout début, avec les trois autres élus, la présidente et les deux vice-présidents. Une fois que les auditions ont commencé, on s’est vite aperçu de l’ampleur de la tâche », affirme Mme Richard.

La députée explique que, bien que sujet principal soit la DPJ, l’ensemble du dossier de la protection de l’enfance touche un très large éventail de domaines: les soins de santé, les CPE, l’aide aux parents, le système judiciaire, le système d’adoption, le système scolaire, etc.

« J’ai été à même de constater l’ampleur du problème. Si on veut un meilleur avenir pour nos enfants, on doit commencer à intervenir tôt. »

Mme Richard explique que cette commission est une tâche à part entière. Elle vient s’ajouter aux nombreux dossiers du comté qu’elle doit défendre à Québec. De plus, la commission se déplace. Elle a commencé à siéger à Montréal, est venue à Sept-Îles, pour retourner dans la métropole. Le tout compliquant le travail de parlementaire qui se déroule en grande partie à Québec.

« Mais ce qui est positif, c’est que les 12 commissaires sont des gens dédiés, des personnes de cœur. Ils sont tous là pour améliorer les choses. Pour moi c’est important. Et il n’y a aucune partisanerie dans ça. Il n’y a pas de politique qui se fait là », conclut Lorraine Richard.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de