Une route sans fin: La Côte-Nord pédale pour les jeunes

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Les 5 et 6 juin,  150 cyclistes ont pédalé à Baie-Comeau et à Sept-Îles au profit des jeunes en difficulté durant l’événement Une route sans fin.

Par Roxanne Simard

Mission accomplie pour la randonnée à vélo Une route sans fin, qui a encore une fois permis d’amasser près de 5 000 $ pour la fondation Défi du Centre de protection et de réadaptation de la Côte-Nord (CPRCN).

Lors de la 7e édition de l’événement à Baie-Comeau, 50 km ont été parcourus par 100 cyclistes, dont 50 étaient des usagers du CPRCN. Du côté de Sept-Îles, où se tenait la première édition de la randonnée, un total de 50 cyclistes, dont 15 usagers, ont eux aussi parcouru un 50 km pour la cause.

La coordonnatrice régionale de l’événement, France Imbeault, était des plus satisfaite des deux parcours, qui se sont déroulés sans anicroche et de façon très sécuritaire.

Notons aussi la participation d’une cinquantaine de bénévoles sur la Côte-Nord, qui ont permis le bon déroulement de ces deux journées.

Porte-paroles

Cette année, l’événement pouvait compter sur deux porte-paroles régionaux, soit Steve Ahern à Baie-Comeau et Roger Vachon à Sept-Îles. À leur manière, ceux-ci ont motivé les jeunes en plus de devenir une source d’inspiration pour eux.

Parmi les activités de préparation qui ont été organisées, notons un entraînement de type cross training en compagnie de quelques joueurs du Drakkar de Baie-Comeau ainsi que de l’entraineur-chef Marco Pietroniro et une conférence sur le dépassement de soi.

Valorisation

En plus de l’argent amassé, cette randonnée permet aux jeunes en difficulté des centres jeunesse de développer leur confiance et de se surpasser.

«La vie est une route sans fin durant laquelle nous avons des obstacles à surmonter et des épreuves à traverser. Les participants prennent conscience de leurs forces insoupçonnées et de leurs compétences. Ils découvrent qu’ils peuvent faire preuve de persévérance et de ténacité», précise Mme Imbeault.


 

Les participants au départ de Sept-Îles près du barrage SM-3.

(Photo: courtoisie – CPRCN) 

Partager cet article