Une première escale à Baie-Comeau pour l’Apollo

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Une première escale à Baie-Comeau pour l’Apollo
Après avoir été pris dans les glaces à Matane, mercredi. le navire Apollo a effectué sa première traversée, jeudi, en accostant au quai de Baie-Comeau sur l'heure du souper.

Après avoir été bloqué dans les glaces au quai de Matane mercredi, le navire Apollo a complété sa première traversée officielle jeudi, en accostant au quai de Baie-Comeau.

Par Sandro Celant – Le Manic

Après de longues manœuvres effectuées pour se familiariser avec le débarcadère modifié, le navire de relève temporaire a accosté en ville aux alentours de 17h15 avec environ 140 personnes à bord.

Plusieurs motoneiges, véhicules et camions lourds ont fait ce premier voyage sur la rive nord, qui s’est échelonné sur un peu plus de deux heures et trente minutes.

Construit en 1970, l’Apollo a été acquis au coût de 2,1 M$ et peut accueillir 80 véhicules et 240 passagers, soit trois fois moins que le F.-A.-Gauthier.

«Cette première traversée s’est bien déroulée et, considérant la période actuelle, le navire va répondre adéquatement à la demande des utilisateurs», a confié Alexandre Lavoie de la Société des traversiers du Québec.

Une conception qui date

Conçu dans les années 70, le navire offre une gamme de services essentiels (cafétéria, salle commune, coin télévision) et ce, dans un décor très en lien avec les années de sa fabrication.

Une trentaine d’employés sont affectés aux opérations quotidiennes et plusieurs séjournent à bord du bateau qui, pour la fin de semaine, effectuera un départ de Matane à 8 h et un autre de Baie-Comeau à 18 h.

«Il faut tenir compte de l’impact des marées sur les opérations de chargement et c’est pourquoi les délais peuvent varier quelque peu. Une fois que la situation sera en contrôle, on espère augmenter le nombre de traversées le plus vite possible», a ajouté le porte-parole.

Selon M. Lavoie, l’Apollo sera en opération pour trois ou quatre mois avant l’entrée en scène d’un nouveau navire de relève permanent. Pour l’instant, aucune annonce concrète n’a encore été faite dans ce dossier.

Partager cet article