Une mine souterraine est en construction au Cégep de Sept-Îles

Une mine souterraine est en construction au Cégep de Sept-Îles

La construction de la mine souterraine est en cours au Cégep de Sept-Îles.

Crédit photo : courtoisie

Afin de mieux former les étudiants en Technologie minérale, le Cégep de Sept-Îles est en train de construire une «mine souterraine » à l’arrière du bâtiment principal. Les travaux vont bon train et elle devrait être finalisée cet hiver. Un projet d’agora extérieure verra aussi le jour bientôt.

Les étudiants du programme de Technologie minérale auront bientôt accès à un environnement souterrain pour expérimenter certains aspects de leur métier. Le besoin se faisait sentir, explique Caroline Michaud, conseillère en information scolaire et communication au Cégep de Sept-Îles.

«On n’a que des mines à ciels ouverts sur la Côte-Nord, les étudiants devaient donc se déplacer assez loin pour avoir accès à de tels environnements. Pendant un bout de temps on utilisait le tunnel entre Manikoutai et Jean-Du-Nord, mais ce n’est plus possible désormais», affirme Mme Michaud.

L’idée est survenue après une visite en Abitibi par une équipe du Cégep de Sept-Îles. Sur place, on simulait une mine souterraine à l’intérieur d’un dôme à des fins pédagogiques. De retour à Sept-Îles, Guy Berthe, de par sa formation en génie civil, a proposé de concevoir un projet semblable pour le Cégep.

«Ça aurait été difficile de réaliser ce type de travaux à l’intérieur du Cégep par contre. Avec tous les équipements de ventilation et de chauffage, ça devenait plus avantageux de sortir du bâtiment», explique le directeur des ressources financières et matérielles de l’établissement.

La «mine» sera constituée de conteneurs industriels (les tunnels), qui seront munis de parois rocheuses et recouverts d’une butte. Les étudiants pourront y expérimenter l’arpentage souterrain, la ventilation et les principes de contraintes de la roche. C’est aussi une belle opportunité de les former sur la santé et sécurité au travail.

Agora grecque

Guy Berthe annonce aussi son intention de se servir ensuite du côté sud de la mine pour entamer un autre projet.

«L’intention est de construire une agora extérieure dans le style de ceux que l’on retrouvait en Grèce. Les étudiants pourront aller prendre du soleil, lire, prendre leurs pauses. Les enseignants pourraient y donner de la formation et il pourrait même y avoir des spectacles, tout dépendant de comment les gens se l’approprieront», laisse-t-il entendre.

Constituée de quatre paliers différents, la structure contiendrait des gradins et pourrait accueillir plusieurs personnes à la fois.