Une forte brise acadienne déferle sur Sept-Îles

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Une forte brise acadienne déferle sur Sept-Îles
Hert Leblanc convie les gens à un rendez-vous musical des plus festifs le 7 mars au Centre des congrès de Sept-Îles. Photo courtoisie

Hert Leblanc est visiblement heureux de revenir dans la région pour présenter les chansons de son nouvel album 33 le 7 mars au Centre des congrès de Sept-Îles. Pour l’occasion, il offrira une prestation énergique et festive à l’image de son répertoire musical.   

Après l’avoir lancé une première fois en octobre 2019 au Théâtre Capitole de Québec, il le fait maintenant dans une région qu’il apprécie grandement. Nous sommes effectivement les deuxièmes à accueillir son spectacle de lancement.

« Je me suis fait de très bons amis ici. Je suis toujours très heureux de les voir. J’aime y retourner une fois par année », indique Hert Leblanc.

Il monte aussi sur scène avec un répertoire country. Un style musical très populaire sur la Côte-Nord et même ailleurs. Ses racines acadiennes y sont aussi sûrement pour quelque chose. « C’est une musique qui est proche des gens. C’est du vécu », soutient-il. « C’est une musique qui donne une voix à ceux qui n’en ont pas. Les gens s’y reconnaissent aussi. »

L’auteur-compositeur a écrit la moitié des chansons de 33. Parmi les thématiques abordées, on retrouve la légalisation du pot et l’amitié. Il y a également Tchin tchin câlice qui se veut la formule qu’il utilise sur scène pour lever son verre aux gens qui assistent à ses spectacles.

Au Centre des congrès de Sept-Îles, il accueillera comme artistes invités son frère, Rhéal Leblanc, Steeve Arsenault de la Transcanadienne et un chanteur innu de Pessamit (une communauté autochtone sur la Côte-Nord), Michel Canapé, qu’il a déjà accompagné sur scène à quelques reprises. « Nous sommes devenus de bons amis. J’ai rapidement pensé à lui », souligne-t-il. « Avec cette belle brochette d’invités, ce sera du country très diversifié. »

Encore aujourd’hui, Hert Leblanc éprouve toujours autant de plaisir à évoluer dans le milieu de la musique.  « Peu a changé outre le fait que je prends de l’expérience. Je suis chanceux, ma carrière a toujours progressé. Je suis tout aussi passionné par ce que je fais qu’à mes débuts. J’adore être sur scène. Je ne saurais pas m’en passer », affirme-t-il.

Les billets sont en vente au coût de 25 $ à l’Épicerie Chez Arthur, à la Tabagie Gamache et auprès de Ginette Quessy, par téléphone au 418 968-6218.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de