Une équipe du Cégep termine deuxième à un concours de sculpture sur neige

Une équipe du Cégep termine deuxième à un concours de sculpture sur neige

Lauranne Michaud, Rose-Marie St-Hilaire et Jemery Power posent devant leur sculpture sur neige «Sastrugus».

Crédit photo : courtoisie

Trois étudiants en arts visuels du Cégep de Sept-Îles ont obtenu le deuxième prix au Concours intercollégial de sculpture sur neige grâce à son œuvre intitulée «Sastrugus».

La compétition s’est déroulée du 31 janvier au 3 février à Rivière-du-Loup. Le thème imposé aux participants était «monde chimérique».

L’équipe formée de Rose-Marie St-Hilare, Lauranne Michaud et Jeremy Power a créé son Sastrugus à partir d’un bloc de neige de 500 pieds cubes.

«Après une fin de semaine de grand froid, une nuit blanche et beaucoup de kilométrage pour s’y rendre, nous revenons fiers de cette expérience avec le deuxième prix sur 16 blocs», affirme leur accompagnatrice Reine Saulnier, enseignante en Arts visuels au Cégep.

Il s’agissait d’une septième participation d’une équipe du programme d’Arts visuels du Cégep de Sept-Îles à cet événement.

Le Sastrugus

La description officielle de l’œuvre éphémère est la suivante.

«Le Sastrugus est apparu au cœur d’une tempête glaciale. Formé par les bourrasques tourbillonnantes du vent, ce monument d’un autre monde englobe une énergie dynamique surnaturelle. N’étant toutefois qu’une coquille vide, elle amène à se questionner sur ce qu’elle contenait. Ses parois aux courbes sensuelles et infinies protégeaient-elles leur contenu contre un chaos polaire tel un bouclier plasmique, ou au contraire, séquestraient-elles une entité furieuse et impulsive? Témoin d’un monde où les lois de la physique et  l’art s’intersectent, Sastrugus évoque une certaine sensibilité, une intimité partielle, le tout traduit par une esthétique à la fois dynamique et langoureuse.»