Un projet de développement domiciliaire chemine à Sept-Îles

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Un projet de développement domiciliaire chemine à Sept-Îles
C'est derrière ces maisons de la rue Holiday à Sept-Îles que le projet de développement domiciliaire, piloté par des promoteurs locaux, est prévu.

Les hommes d’affaires François Turmel et Régis Bouchard ont une grande partie de la solution entre leurs mains pour le manque de terrains disponibles à Sept-Îles. Les deux promoteurs travaillent sur un projet de développement domiciliaire. Le quartier Sainte-Famille de Sept-Îles pourrait donc s’agrandir du côté est de la rue Holliday.

MM. Bouchard et Turmel ont acquis en 2013, de la Compagnie minière IOC, la bande de terrains situés derrière les résidences de la rue Holliday.

Depuis, les deux hommes ont procédé à la réalisation de différentes études. Avec les lots de terrain qui se font rares à Sept-Îles pour de nouvelles maisons, le « timing » du projet tombe à point.

« C’est le projet de l’avenir, c’est à nous à le développer. Les terrains sont prêts à être exploités. On est dans le target », indique François Turmel.

Le projet se réaliserait en quatre phases, avec de 75 à 100 maisons construites par phase, « sans inonder le marché ».

De son côté, la Ville de Sept-Îles se réjouit d’enfin voir un projet de développement domiciliaire développé par des promoteurs locaux. « On voit ça d’un bon œil. On a hâte de voir le projet se développer », a mentionné le directeur général de la municipalité, Patrick Gwilliam.

Acceptabilité sociale

Avant de penser à une première pelletée de terre, il reste plusieurs étapes à franchir. Des rencontres citoyennes sont prévues au début de 2021, en collaboration avec la Boîte à clés.

Si tout se passe bien à cette étape, les deux promoteurs pourront enclencher les plans et devis.

Les citoyens de la rue Holliday seront conviés à des rencontres dans les premiers mois de la prochaine année pour que le projet leur soit expliqué. « On veut prendre le temps de bien informer les gens, de répondre à leurs questions. Il est important qu’ils se sentent concernés. Ça va se passer derrière chez eux. On ira une étape à fois », a précisé Natalie Rouleau de la Boîte à clés.

Ce même processus avait été fait en 2012 et 2013. À la suite de ces rencontres, les promoteurs ont retravaillé leur projet. « Les gens qui habitent dans ce secteur connaissent le projet. Ils savent que les terrains appartiennent à des promoteurs privés », a ajouté Mme Rouleau.

Parc Holliday

Le projet domiciliaire n’impactera pas les infrastructures du parc Holliday, que ce soit la patinoire, la glissade et les deux terrains de baseball, site appartenant à la Ville de Sept-Îles. Elle pourrait cependant revoir le tracé des sentiers de ski de fond.

« Des projets, ça vient souvent avec une acceptabilité sociale. Aussitôt que tu changes les habitudes du monde, il y a de la réticence aux changements », a indiqué Patrick Gwilliam.

Il a précisé que 80 à 90% des sentiers de ski de fond, chapeauté par la Ville, ne seront pas touchés. Pour les portions pour la marche/course et la raquette, une bonne partie va rester. Pour développer d’autres pistes, les citoyens qui ont conçu bénévolement ce qui est en place présentement devront voir avec IOC, à qui appartient la partie de terrains.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Kevin
Kevin
1 mois

Projet de domiciliation entamé ?

Suzanne
Suzanne
1 mois

Si toutefois les promoteurs ont besoin d’un terrain pour la construction d’une propriété individuelle ou à logement, je possède un beau grand terrain de 822 mètres carrés situé au 862 rue Brochu à , ils peuvent communiquer avec moi, merci de leur transmettre l’info.