Un projet de conservation de l’habitat du capelan et de protection de la route 138 à Port-Cartier

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Un projet de conservation de l’habitat du capelan et de protection de la route 138 à Port-Cartier

Après la plage Val-Marguerite, c’est désormais la plage de Pointe-aux-Anglais dans le secteur Grand-Ruisseau à Port-Cartier qui est dans la mire du Comité ZIP Côte-Nord du Golfe pour la protection et la conservation du capelan.

Le mardi 8 décembre se tenait à Rivière-Pentecôte une première rencontre d’information à laquelle une dizaine de résidents du secteur assistaient en plus de quelques autres qui regardaient la présentation par vidéoconférence.

Comme de nombreux autres secteurs, la plage à cet endroit est affectée par des phénomènes d’érosion côtière. Ultimement, l’érosion pourrait venir toucher la route 138 qui longe le Saint-Laurent à cet endroit.

Selon Sarah-Émilie Hébert-Marcoux, directrice générale du Comité ZIP, il était important de tenir cette première rencontre avec les résidents du secteur pour parler des problématiques qu’il y a dans le secteur et savoir s’ils ont des inquiétudes par rapport à la préservation du milieu.

L’un des enjeux importants dans le secteur est la protection de la route 138. Les représentants du ministère des Transports (MTQ) du Québec qui étaient présents par vidéoconférence pour l’occasion ont indiqué que bien qu’à long terme la relocalisation de la 138 est plausible, il faut agir à court terme pour sécuriser cet accès routier si important. La route est menacée par trois ruisseaux sur la plage qui longent l’artère routière et qui viennent ronger le talus.

C’est ici que le Comité ZIP entre en ligne de compte. L’organisme ne souhaite pas qu’une solution telle que l’enrochement soit adoptée dans ce secteur. Selon Cynthia Thibault, chargée de projets pour le Comité ZIP, ce type d’ouvrage ferait graduellement disparaître la plage et viendrait nuire au capelan qui perdrait un milieu naturel pour frayer.

Un expert vient tout juste de remettre un avis technique au Comité ZIP sur la situation dans le secteur. Le rapport contient des recommandations pour les prochaines étapes à suivre pour préserver le milieu. Au cours des semaines à venir, l’organisme rencontrera ces différents partenaires pour présenter les solutions. Par la suite, le Comité ZIP tiendra une deuxième séance d’information pour le public en début d’année 2021. Lors de cette rencontre, des solutions plus tangibles devraient être présentées aux résidents. Le Comité ZIP espère pouvoir effectuer les travaux pour protéger la route 138 et conserver l’habitat du capelan à l’automne 2021.

Le projet qui est mené par le Comité ZIP est rendu possible par l’aide financière du Fonds pour la restauration côtière de Pêches et Océans Canada et du Fonds pour la préservation de l’habitat du capelan de la fondation de la faune, dont le MTQ est un donateur. La Ville de Port-Cartier est aussi impliqué dans le projet en offrant un soutien moral, notamment en aidant à la tenue des rencontres d’information auprès des citoyens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires