Un mois de juillet positif pour la revente de maisons

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Un mois de juillet positif pour la revente de maisons
Le mois de juillet a été positif pour le marché de la revente de propriétés sur la Côte-Nord.

Le prix de vente médian des propriétés unifamiliales sur la Côte-Nord s’est raffermi de 17 % sur 12 derniers mois pour se fixer à 140 000 $.

C’est que ce constate la firme JLR Solutions financières dans son rapport de juillet sur le marché immobilier.

Pour le mois de juillet seulement, le prix obtenu dans l’unifamilial a gagné 5 % en un an pour atteindre 145 000 $.

Du côté des transactions concernant les immeubles de deux à cinq logements, le prix de vente médian sur 12 mois a bondi de 6 % pour atteindre 183 000 $.

Si la firme JLR préfère tenir compte du prix médian, c’est qu’il exclut les valeurs extrêmes (basses et hautes) contrairement au prix moyen.

Les transactions

Le rapport révèle aussi que 123 maisons ont changé de main en juillet. C’est un bond de 31 % par rapport à la même période en 2019. Sur 12 mois, 831 résidences ont été revendues, soit le statu quo par rapport aux 12 mois précédents.

Dans le domaine des immeubles de deux à cinq logements, à peine quatre ont été vendues le mois dernier sur la Côte-Nord, ce qui est insuffisant pour établir une comparaison. Sur 12 mois, les 48 transactions conclues montrent une baisse de 4 %.

Enfin, du côté des mauvaises créances, sur 12 mois, les 56 hypothèques légales répertoriées représentent un recul de 20 %, tandis que les 61 préavis d’exercice révèlent une baisse de 15 %. Les 22 délaissements observés ne permettent pas d’établir une comparaison.

Faut-il rappeler que si l’hypothèque légale, comme son nom l’indique, résulte de la loi, les préavis d’exercice font référence aux prêteurs qui informent des propriétaires de leur intention d’exercer leur droit hypothécaire. Les délaissements englobent les immeubles hypothéqués abandonnés volontairement par leur propriétaire. C’est là que l’expression « remettre les clés d’une maison à la banque » trouve sa raison d’être.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de