Un dernier salut au Camille-Marcoux

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Un dernier salut au Camille-Marcoux

Le Camille-Marcoux a tiré sa révérence après 40 ans d’opération, dimanche soir. Il a quitté le port de Baie-Comeau vers 20h15 sous les regards émus de nombreuses personnes venues lui dire un dernier au revoir.

Par Charlotte Paquet

Rassemblés notamment près du débarcadère, le long de la route Maritime et au parc des Pionniers, les gens ont assisté à ce départ ultime dans une atmosphère de quasi-recueillement. Le navire a fait entendre trois longs sons à la corne en levant l’ancre et les spectateurs ont répondu en multipliant les coups de klaxon. C’était particulier!

Le navire a longé lentement le quai fédéral et a émis encore plusieurs signaux sonores pour un dernier salut à Baie-Comeau avant de s’élancer vers Matane.

Le F.-A.-Gauthier a pris la relève lundi matin. À son premier départ de Matane pour Baie-Comeau, le Camille-Marcoux l’a accompagné pour un court laps de temps. Pour souligner ce passage de flambeau symbolique, les deux traversiers se sont salués mutuellement de trois sons prolongés à la corne.

Le Camille-Marcoux a été construit en 1974. La Société des traversiers du Québec évalue toujours différents scénarios pour déterminer ce qu’il adviendra de lui dans le futur. Il est cependant d’ores et déjà assuré qu’il servira de navire de relève au F.-A.-Gauthier pour les prochains mois.


(Photo: Le Manic)

Partager cet article