Un an de retard à la centrale Romaine-4 coûtera 300 M$ à Hydro-Québec.

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Un an de retard à la centrale Romaine-4 coûtera 300 M$ à Hydro-Québec.
Vue aérienne de l'excavation du site de la future centrale Romaine-4.

La centrale hydroélectrique Romaine-4 sera mise en service un an plus tard que prévu, soit en 2021. Le retard coûtera 300 M$ à Hydro-Québec en coûts de construction supplémentaires.

Le remplissage du réservoir se fera au printemps 2020 plutôt qu’à automne 2019, tandis que la mise en service de la centrale est reportée à 2021. Hydro-Québec en a fait l’annonce mercredi aux maires de la MRC de la Minganie.

Les 300 M$ incluent entre autres les coûts supplémentaires de main-d’œuvre.

«Ça représente environ 4,6% du coût initial. Ce n’est pas considéré comme significatif dans l’industrie de la construction», indique Sandra Chiasson, porte-parole pour Hydro-Québec.

«Pour les travailleurs, un an de plus, c’est quand même une bonne nouvelle», ajoute-t-elle.

La société d’État pourrait aussi subir un manque à gagner pour les 245 MW de puissance qu’elle ne pourra exploiter pendant un an. Elle pourrait ainsi perdre des occasions de vente à l’étranger lors des demandes de pointe, ou encore devoir acheter de l’électricité lors des grands froids québécois.

«C’est très difficile à chiffrer. On ne peut pas calculer de perte financière précise», soutient-elle.

Accident mortel

Hydro-Québec attribue ce retard à la friabilité de la roche sur les lieux d’excavation de la centrale. Le 9 décembre 2016, le travailleur Luc Arpin est décédé lorsqu’un mur de roche est tombé sur la pelle hydraulique dans laquelle il prenait place.

L’excavation du site de la centrale et de la galerie de dérivation avait alors été arrêtée pendant plusieurs mois.

«Pour assurer la sécurité des travailleurs, on a revu l’ensemble de nos méthodes de travail en santé et sécurité. […] Ça occasionné certains retards», déclare Sandra Chiasson.

La Minganie touchée

Hydro-Québec doit verser des redevances annuelles de 3,7 M$ pendant 50 ans à la MRC de la Minganie et à ses municipalités à compter de la mise en service de Romaine-4. Les municipalités devront donc attendre en 2021 pour commencer à toucher ces sommes.

Or, elles ont tablé sur cet apport supplémentaire dès 2020 pour engager certaines dépenses, dont le complexe aquatique inauguré cette année à Havre-Saint-Pierre. Elles demandent donc de recevoir les sommes dès 2020 comme initialement prévu.

«Ce n’est pas de notre faute s’il y a eu des problèmes au niveau de la sécurité», signale Pierre Cormier, maire de Havre-Saint-Pierre.

«Pour Hydro-Québec, qu’ils versent tout de suite ou un an plus tard, c’est 50 ans pareil. Mais pour nous autres, la différence, elle va être là, au début. Ça va appauvrir la Minganie», insiste Luc Noël, préfet de la MRC de la Minganie.

Hydro-Québec se dit ouvert à la discussion et a prévu une rencontre avec les élus de la Minganie en début janvier 2019.

Partager cet article