Uashat mak Mani-utenam gagne le trophée, Essipit le drapeau

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Uashat mak Mani-utenam gagne le trophée, Essipit le drapeau
La délégation de Uashat mak Mani-utenam, représenté par son chef David Jean-Pierre, a remporté le trophée des Jeux autochtones interbandes remis à la communauté qui a gagné le plus de médaille d'or. Le chef d'ITUM Mike Mckenzie a procédé à la remise. (Photo : Roger Vachon )

Le rideau est tombé dimanche soir sur le site du Festival Innu Nikamu, lieu de la cérémonie de clôture des Jeux autochtones interbandes 2019, occasion d’un dernier rassemblement officiel pour les quelques 1200 athlètes et leurs accompagnateurs. Une cérémonie pour dévoiler les communautés championnes et les athlètes par excellence, mais aussi de passation du drapeau des Jeux.

La communauté hôte, Uashat mak Mani-utenam, a mis la main sur le trophée des Jeux pour le plus grand nombre de médailles d’or, avec une récolte de 26.

Les athlètes du chef de délégation David Jean-Pierre ont conclu la dizaine de jours de compétitions avec un total de 63 médailles.

«Les athlètes m’ont surpris. Je m’attendais entre 30 et 40 médailles. Je suis fier d’eux», a mentionné celui qui en était à une deuxième expérience comme chef, après Wemotaci en 2017. Jean-Pierre s’est dit ravi du succès des jeunes dans les sports individuels.

Du côté des performances individuelles, trois jeunes de Uashat mak Mani-Utenam se sont démarqués, étant récompensés du titre d’athlète par excellence de leur catégorie. Il s’agit d’Éloïc Rock Michel (benjamin masculin), Gabrielle Fontaine (cadet féminin) et Nico Grégoire (juvénile masculin).

Nico Grégoire a conclu ses derniers Jeux autochtones interbandes avec huit médailles, deux d’or (athlétisme – lancer du poids et balle-rapide), autant d’argent (athlétisme – relais 4×100 m, hockey-balle et badminton – simple masculin) et trois de bronze (athlétisme – lancer du disque, volleyball masculin et badminton – double masculin).

Gabrielle Fontaine s’est vue remettre sept médailles à son cou lors des JAIB 2019, raflant l’or en cinq occasions (athlétisme – lancer du javelot et saut en longueur, badminton – simple et double féminin et balle-rapide), en plus l’argent au basketball féminin et au relais 4×100 m en athlétisme.

Éloïc Rock Michel, élu également athlète espoir, a gagné l’or aux 80 m et 150 m en athlétisme, en plus du titre au relais 4×100 m et à la balle-molle. Il a terminé sur la troisième marche du podium au saut en hauteur.

Drapeau à Esspit

Pour ce qui est du drapeau des Jeux, remis à la communauté ayant eu le meilleur ratio points/athlètes, il a été remporté par la délégation d’Essipit de la chef Marie-Pier Ross. La communauté autochtone située en Haute-Côte-Nord succède ainsi à Wemotaci, gagnante en 2017.

La communauté d’Essipit, gagnante du drapeau des Jeux autochtones interbandes 2019. (Photo : Roger Vachon)
Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de