Températures plus froides et plus d’averses dans la région cet été

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Températures plus froides et plus d’averses dans la région cet été
L’été s’annonce maussade dans la région cet été.

Malgré les belles températures de la deuxième moitié du mois de mai, l’Est de la Côte-Nord devrait connaître un été un peu plus froid en plus de recevoir un peu plus d’averses que la moyenne des années passées. Cependant, si vous avez prévu vous rendre dans les régions plus au sud du Québec durant les vacances, vous pourriez avoir droit à de la chaleur.

«Malgré un scénario plutôt compliqué, nous pouvons affirmer que la chaleur sera au rendez-vous cet été pour la majeure partie de la province. Pour les régions à l’extrême sud ainsi que de l’Estrie à la Beauce, on restera généralement au-dessus des normales, alors que Sept-Îles devra composer avec des températures sous les normales», résume Marie-Josée Grégoire, chef-météorologue chez MétéoMédia.

L’ensemble du Québec devrait connaître son été le plus chaud depuis trois ans, mais le portrait sera différent dans la région, alors que les températures «tourneront autour des normales de saison, mais seront plus souvent que de coutume sous les normales», explique Mme Grégoire. Il faut s’attendre à une météo très variable d’ici la mi-juillet. Elle se stabilisera par la suite pour la fin de la saison. Heureusement, «on peut s’attendre à ce que l’été s’étire un peu plus longtemps, en septembre», mentionne la météorologue.

Plus froid et plus d’averses

À l’aéroport de Sept-Îles, les moyennes de températures maximum sont de 17°C en juin, 20°C en juillet et 19°C en août. À Natashquan, elles sont de 15°C en juin, 19°C en juillet et 18°C en août. On compte dans la région une moyenne de 30 journées par été où les températures dépassent le cap des 20°C. «Ça va être difficile d’atteindre ça cette année», avertit Marie-Josée Grégoire.

Les nouvelles ne sont pas plus encourageantes du côté des précipitations, alors qu’elles devraient être au-dessus des normales cet été pour les régions l’Abitibi à Sept-Îles. «Il y aura plus de nuages dans l’après-midi et plus d’averses», précise Mme Grégoire. La météo changeante devrait se traduire par plus d’activités orageuses sévères dans la province, prédit MétéoMédia. Sept-Îles reçoit en moyenne 288 mm de pluie en saison estivale, soit un millimètre de plus qu’à Natashquan.

Dôme d’air froid

Plusieurs facteurs expliquent le fait que les Nord-Côtiers auront un été plus maussade qu’ailleurs au Québec. Le fait que le phénomène El Nino perdra en intensité favorise l’instabilité de la météo, mais c’est grâce à lui que l’été devrait se prolonger en septembre. Marie-Josée Grégoire explique qu’une masse d’eau «anormalement froide» présente dans l’océan Atlantique a créé un «dôme d’air froid» dans le Grand Nord québécois. Ce dôme explique le printemps frisquet et «on s’attend à ce qu’il revienne plus au sud cet été», explique la météorologue.

Partager cet article