Solidaires contre la violence faite aux femmes

Solidaires contre la violence faite aux femmes

Élisabeth Cormier et Paméla Tanguay du Centre femmes aux 4 vents, Julie Murray et Julie Rousseau d’À la Source, Martine Michel et Mélanie Martel du CALACS Pointe du Jour et Jinny Bernier de la Maison des femmes de Sept-Îles.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

Les organismes d’aide aux femmes s’unissent pour réaliser la campagne annuelle contre la violence faite aux femmes. Du 25 novembre au 6 décembre, les organisations septiliennes sont invitées à s’afficher sur les réseaux sociaux en signe de solidarité pour la cause.

Accompagnée de plusieurs intervenantes du milieu communautaire, Jinny Bernier de la Maison des femmes de Sept-Îles a pris la parole à la séance du conseil municipal du 26 novembre. Elle a rappelé aux conseillers l’importance de la campagne «12 jours d’action pour l’élimination de la violence faite aux femmes».

La campagne a lieu pour commémorer «l’anniversaire» de la tuerie de l’École polytechnique de Montréal survenue en 1989. Quatorze femmes avaient alors été assassinées. Le geste de violence sexiste avait bouleversé la population québécoise à l’époque. Depuis, tous les 6 décembre, les drapeaux sont mis en berne sur les bâtiments fédéraux.

«Le ruban blanc est de mise pour l’occasion, il démontre un signe d’engagement à ne pas commettre, tolérer ou rester silencieux face à tout acte de violence envers les femmes», a indiqué Mme Bernier.

Solidaires sur Facebook

Les instigatrices de la campagne invitent les entreprises locales à démontrer leur appui et à s’afficher contre la violence faite aux femmes. Elles n’ont qu’à partager une photo de leurs membres sur la page Facebook «12 jours d’action pour l’élimination de la violence faite aux femmes» avec l’affiche de la campagne.

La population est aussi invitée aux Galeries Montagnaises le 6 décembre, dès 18h, pour clore la campagne. Tous vêtus de noir, ils pourront participer à une chaîne de solidarité.