Six Nord-Côtiers sont partis aux Journées mondiales de la jeunesse à Panama

Six Nord-Côtiers sont partis aux Journées mondiales de la jeunesse à Panama

Les frères Roméo et Louis-Joseph Vacher, membres du groupe En Barque, se sont envolés pour le Panama afin de vivre une expérience humaine et spirituelle hors du commun. Ils participeront aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), le rendez-vous des jeunes catholiques de toute la planète, qui se tiennent cette année du 17 au 27 janvier.

Crédit photo : Facebook - Louis-Joseph Vacher

Six jeunes de la Côte-Nord se sont envolés pour le Panama afin de vivre une expérience humaine et spirituelle hors du commun. Ils participeront aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), le rendez-vous des jeunes catholiques de toute la planète, qui se tiennent cette année du 17 au 27 janvier.

Trois étudiants sont du lot, soit Emmeraude Tanguay de Chute-aux-Outardes, Roxann Tremblay de Sacré-Cœur et Henri Gauthier de Sept-Îles. On retrouve également Mathieu Simon de Colombier et les frères Roméo et Louis-Joseph Vacher de Port-Cartier, connus sur la scène musicale régionale en tant que membres du groupe En Barque.

Ces jeunes sont accompagnés par l’évêque du diocèse de Baie-Comeau, Mgr Jean-Pierre Blais, le père Alfred Ravelomampisandraibe, qui œuvre à Uashat mak Mani-Utenam, et l’abbé Jimmy Delalin, qui a relancé la participation régionale aux JMJ.

«Ce n’est pas un voyage de vacances. Ces jeunes, qui ont déjà tous participé aux Journées diocésaines dans Îles-Jérémie, savent dans quoi ils s’embarquent», a souligné la porte-parole du diocèse, Christine Desbiens.

En effet, ces jeunes n’iront pas se prélasser sur les plages de ce pays d’Amérique centrale. Du 17 au 21 janvier, ils partageront le quotidien de familles pauvres de San Lorenzo et Santa Maria de Belén, «où ils coucheront probablement par terre», prévient Mme Desbiens. Du 22 au 27, ce sera ensuite les activités à grand déploiement des JMJ à Panama City, où ils auront peut-être la chance de rencontrer le pape François.

Découvrir la différence

Les JMJ sont l’occasion idéale pour s’ouvrir à la différence, a souligné Christine Desbiens, qui a déjà vécu l’expérience en 2002, à Toronto. «À voir des Polonais, des Africains et des gens de toutes sortes de nationalités prier avec toi, ça donne une toute autre dimension à la foi. C’est vraiment une expérience internationale de partage de la foi», a-t-elle souligné.

Pour sa part, Emmeraude Tanguay s’est dite fébrile à l’idée de vivre cette expérience. «Durant ce merveilleux pèlerinage, je souhaite apprendre à mieux me connaître et à connaître d’autres cultures. J’espère aussi découvrir des visions du monde et des expériences qui me permettront de grandir et de m’épanouir», a fait valoir l’étudiante, qui assiste l’abbé Delalin dans l’organisation du périple.

Soulignons au passage qu’afin de faciliter la logistique de ce pèlerinage, le groupe de la Côte-Nord est intégré à la délégation du diocèse de Montréal.

On pourra découvrir les impressions des jeunes participants en ligne sur Facebook, sur la bien nommée page Panamanic. Ces JMJ 2019 se déroulent sur le thème Voici la servante du Seigneur : que tout m’advienne selon ta parole, tiré de l’évangile de Luc.