SFPPN : un modèle unique qui connait le succès

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
SFPPN : un modèle unique qui connait le succès
Michel Robitaille, président et directeur général de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire.

Créée en 2016, la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN) a été mise sur pied de façon à éviter qu’un propriétaire unique ne bloque l’accès aux installations portuaires. Il s’agit d’un modèle d’affaires unique au Québec qui jusqu’à présent, a un grand succès.

Michel Robitaille, président et directeur général de la SFPPN, était l’invité de la Chambre de commerce de Sept-Îles ce midi afin de présenter sa société. Il a insisté à plusieurs reprises sur les différences entre ses expériences au sein d’entreprises minières privées et le modèle d’affaires de la Société.

« Ce qui nous différencie, c’est qu’on est une entreprise de services. On n’est pas une entreprise minière. On ne fait pas d’exploitation ou de transformation. On fait du transport ferroviaire, du transbordement, et du chargement de bateau. On a vraiment un caractère multi-usager. On a des installations démocratisées qui sont accessibles à tous », a expliqué M. Robitaille.

La région d’abord

La SFPPN s’est donné comme mission de favoriser le développement de la région. Que ce soit au niveau de l’embauche, dans sa politique d’approvisionnement ou dans la gestion des enjeux environnementaux.

« On veut être un acteur engagé dans son milieu. Tout est orienté dans le sens du développement régional. On n’a pas encore ouvert la porte au fly-in/fly-out. On est très fier de ça. J’ai une structure organisationnelle un peu lourde, par rapport à mes expériences passées. Mais je n’ai pas de siège social. Je n’ai pas de système d’achat centralisé à l’extérieur. Je n’ai pas de dividende à verser, contrairement à une entreprise privée. Alors le conseil d’administration parle de fonds de prévoyance, d’investir en environnement. On fait beaucoup d’efforts en environnement à cause de notre rôle public », a mentionné M. Robitaille.

Croissance rapide

Depuis sa création en 2016, la Société est passée de 35 à un peu plus de 200 employés. Elle prévoit faire le transbordement d’environ 12 millions de tonnes de minerai cette année.

« Ce sont des volumes qui n’ont jamais été transbordés à Pointe-Noire. L’usine de Cliffs était conçue pour produire 6 millions de tonnes. On bat des records cette année en termes de manutention. Et on a des projets d’investissement pour accueillir dans les 20 à 25 millions de tonnes. »

En effet, la SFPPN se prépare déjà à la deuxième phase de Minerai de fer Québec. M. Robitaille estime que des investissements d’environ 250 M$ seront nécessaires afin d’atteindre le plein potentiel de la Société en termes de stockage et de transbordement.

Déjà 180 millions avaient été annoncés au mois d’août dont 100 millions provenaient des gouvernements provincial et fédéral.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Laurens Dufour Recent comment authors
  S'abonner  
Récent oldest most voted
Me notifier de
Laurens Dufour
Guest
Laurens Dufour

Félicitation a l’organisation et à son président pour les succès obtenu et sa vision d’avenir