Sept-Îles : Où est l’été?

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Sept-Îles : Où est l’été?

Dame Nature met la patience des Septiliens à rude épreuve depuis samedi. Lundi, le record vieux de 50 ans pour le plus bas maximum ressenti a été fracassé avec un mince 10,5 degrés Celsius. C’est presque 4 degrés de moins que le mercure historique de 1965 (14,4 degrés Celsius).

Mais tout porte à croire que le temps d’aujourd’hui (11 degrés Celsius avant midi) marquera aussi les annales. Il n’a jamais fait aussi froid un 21 juillet depuis 1993, avec à l’époque un 13,8 degrés Celsius.

«C’est quand même assez significatif, on parle d’écart d’environ quatre degrés», a expliqué André Cantin d’Environnement Canada.

Il ne serait d’ailleurs pas surprenant que Sept-Îles enregistre un nouveau record mercredi puisque les prévisions laissent entrevoir que le mercure n’atteindra qu’à peine 12 degrés Celsius.

«C’est très probable», a mentionné M. Cantin, relatant que le dernier record pour un 22 juillet date de 1993 avec 17,7 degrés Celsius. C’est la persistance des vents d’Est qui ferait chuter les mercures depuis samedi, selon Environnement Canada.

«(Ces vents) sont causés par la présence d’un creux de basse pression qui s’étire de la Baie-James jusqu’au Bas-St-Laurent et la Gaspésie. Partout à l’est, les vents soufflent de la mer et donc, l’air circule constamment au-dessus des eaux froides du golfe, ce qui maintient les températures très très fraiches».

Les vents d’Est ne «changeront pas avant jeudi», a laissé savoir M. Cantin. Un réchauffement des températures est prévu pour la semaine prochaine.


(Photo: Le Nord-Côtier)

 

 

 

 

 

Partager cet article