Semaine de prévention du suicide: Hausse du nombre de suicides en 2013

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Semaine de prévention du suicide: Hausse du nombre de suicides en 2013

Le nombre de décès par suicide sur la Côte-Nord aurait augmenté, selon des données préliminaires, passant de sept en 2012 à seize en 2013. La Côte-Nord est parmi les trois régions ayant un taux supérieur au reste du Québec.
Par Roxanne Simard

Dans l’objectif de faire baisser ces statistiques, le Centre de prévention du suicide (CPS) Côte-Nord profite de la 25e semaine nationale de prévention du suicide, du 1er au 7 février, pour mobiliser la population. C’est sur le thème T’es important-e pour nous. Le suicide n’est pas une option, que la sensibilisation sera axée pour une troisième année consécutive.

Dave Morissette
Pour la première fois, l’organisme peut compter sur un porte-parole pour lui venir en aide. Il s’agit de Dave Morissette, animateur télé et ancien joueur de hockey, originaire de Baie-Comeau et bien connu au Québec.

Ayant perdu son frère par suicide, il a immédiatement accepté ce rôle, qui consiste à valoriser la demande d’aide. Afin de sensibiliser les gens sur la ligne d’aide 1 866 APPELLE, une capsule vidéo a été réalisée et sera diffusée sur les réseaux sociaux ainsi qu’à la télévision.

Milieu de travail
Le milieu de travail sera l’endroit privilégié pour sensibiliser les gens à l’importance de prendre soin de sa santé mentale et d’être attentif à la détresse d’autrui. Cette année, l’organisme ciblera particulièrement les Centres de santé et de services sociaux (CSSS).

«C’est la combinaison de difficultés sur le plan personnel et professionnel qui cause des risques. Quand une personne se sent soutenue dans son milieu de travail, ça aide beaucoup. Direction, syndicats, travailleurs…nous allons cogner à toutes les portes. Il faut développer toutes les énergies possibles», précise Jean-Pierre Dupont, formateur au CPS Côte-Nord.

En plus de permettre d’entrer en contact avec les groupes plus à risque et difficiles à rejoindre, comme les hommes de 30 à 49 ans, le milieu de travail ouvre une porte vers les familles. «Les interventions dans les milieux de travail permettent aussi de toucher la communauté, parce que les gens viennent nous parler de leurs proches, familles et amis», ajoute M. Dupont.

Sentinelles
La formation de sentinelle sera proposée aux entreprises et organisations, afin d’implanter un réseau de personnes aptes à reconnaître les signes de détresses et à diriger les gens dans le besoin vers les ressources d’aide disponibles.
Cette année, les sentinelles ne seront plus obligées de garder le secret, mais devront se faire connaître par leur milieu. Jusqu’à aujourd’hui, près de 400 sentinelles ont été formées par le CPS Côte-Nord.

Le suicide sur la Côte-Nord
-Le nombre de suicides est nettement supérieur chez les hommes. D’ailleurs, de 2007 à 2012, 87 hommes se sont enlevé la vie, contrairement à 18 femmes pour cette même période.

-Le groupe d’âge où le nombre de suicides est plus élevé est celui des 30 à 49 ans.

-L’été est la période de l’année où l’on compte le plus de décès par suicide. Entre 2007 et 2012, 43 suicides sont survenus lors des mois de juin, juillet et août alors que 62 sont ont eu lieu le reste de l’année.

Le Centre de prévention du suicide Côte-Nord compte faire de la sensibilisation dans les milieux de travail lors de la semaine de prévention du suicide. De gauche à droite : Mélanie Côté, coordonnatrice clinique, Jean-Pierre Dupont, formateur et Gladys Tremblay, directrice générale. (Photo : Le Manic)

Partager cet article