Rio Tinto Fer et Titane: Reprise des activités comme prévue

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Rio Tinto Fer et Titane: Reprise des activités comme prévue

Après un long hiver, les quelque 228 syndiqués de Rio Tinto Fer et Titane de Havre-Saint-Pierre ont repris le chemin de la mine comme prévue, le 10 avril. Le géant minier a interrompu temporairement les activités de son site Tio en octobre.

Mercredi et jeudi, les employés de la minière ont été rencontrés par le syndicat et la direction pour leur communiquer entre autres que les opérations seraient de retour à la normale à compter du 10 avril, pour une période de 24 semaines. «Il y aura cependant un arrêt de huit semaines durant l’été», a rappelé le président de la section locale 4466 du syndicat des Métallos, Steeve Arsenault.

«Ce n’est pas le Klondike quand même, c’est juste 24 semaines, on est habitués de travailler à l’année. Déjà, c’était un coup dur, mais au moins, les gens vont avoir rechargé leurs batteries un peu. L’hiver a été assez difficile», souligne-t-il. L’an dernier, 70 postes de syndiqués ont été supprimés en plus de forcer les centaines d’autres à se mettre au chômage pour la période d’arrêt.

«Il faut toujours être optimiste, mais on suit les marchés. Le prix du fer n’est pas vraiment haut et on a une partie de notre production qui en dépend, ça ne nous aide pas», rappelle M. Arsenault. Rio Tinto Fer et Titane cherche par tous les moyens à réduire ses coûts pour tenter de passer au travers le cycle baissier qui secoue la demande mondiale de ressources naturelles.

«Bonne nouvelle» dans les circonstances

Le maire de Havre-Saint-Pierre se réjouit de la reprise des activités de Rio Tinto dans les circonstances. «Tout le monde attendait ça avec beaucoup d’anxiété. Que l’entreprise recommence et fonctionne comme prévu, c’est déjà une bonne nouvelle. Mais pour notre communauté, ce serait encore préférable que ça revienne sur une période de 12 mois», a indiqué Berchmans Boudreau.

«Ça n’a pas été un hiver comme d’habitude, il y a avait moins de masse monétaire qui circulait alors ç’a été plus difficile. C’est sûr que ça va faire du bien sur l’économie et on espère que les prochains mois vont nous confirmer une reprise normale, sur une longue période», a-t-il poursuivi.

Le nombre d’employés chez Rio Tinto Fer et Titane est passé de 358 à 275 à Havre-Saint-Pierre depuis trois ans. Depuis 2013, la minière a réussi à retrancher 175 millions $ dans ses dépenses.

 

Partager cet article