Rio Tinto Fer et Titane poursuit ses investissements

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque

Rio Tinto Fer et Titane investit 49 millions $ dans ses installations de Sorel-Tracy pour procéder à la reconstruction de l’un de ses neuf fours de réduction servant à la production de matières premières pour l’industrie du dioxyde de titane. Cet investissement s’inscrit dans la mise en œuvre du projet TiO2050, qui prévoit le prolongement de la durée de vie de la mine de Havre-Saint-Pierre, en Minganie.

La reconstruction complète du four permettra d’améliorer son efficacité et sa fiabilité afin d’atteindre les objectifs de production, a fait savoir l’entreprise dans un communiqué. «Les travaux d’ingénierie sont en cours, et la majorité des travaux de reconstruction s’effectueront en 2013. Cet investissement s’ajoute aux 30 millions $ annoncés pour l’expansion de l’Usine de poudres métalliques à Sorel-Tracy.»

Pour le président de l’entreprise, Dominique Bouchard, les technologies de la société «confèrent des avantages indéniables en matière de qualité et de fiabilité de nos opérations dans l’industrie du dioxyde de titane. Ce dernier investissement nous permettra de conserver une longueur d’avance sur le plan technologique, tout en continuant de contribuer de façon importante à l’économie locale.»

Investissements de 800 millions $
En mai 2011, Rio Tinto Fer et Titane a annoncé des investissements de 800 millions $ dans ses installations de la Minganie et de Sorel-Tracy. Échelonnés sur cinq ans, les investissements prolongeront la durée de vie de la mine Tio jusqu’en 2050 en plus de moderniser le complexe de la Montérégie. Rio Tinto Fer et Titane embauche environ 2000 travailleurs, dont plus de 300 à Havre-Saint-Pierre.

Photo: archives

Partager cet article