Repenser la desserte aérienne

Photo de Laurence Dupin
Par Laurence Dupin
Repenser la desserte aérienne
Aéroport de Sept-Îles (Photo : Le Nord-Côtier)

Alors qu’Air Canada annonçait la semaine dernière la suppression pure et simple des vols Sept-Îles-Québec, l’institut de recherche en économie contemporaine vient de rendre son rapport intitulé Repenser la desserte aérienne de Sept-Îles et sa région.

Le rapport identifie les conditions à réunir pour la mise en place d’une solution alternative pour assurer la desserte aérienne de la Côte-Nord.  Selon l’Institut, la solution doit passer par l’économie sociale, par la création d’une coopérative de solidarité. En effet, pour lui, les solutions conventionnelles sont peu susceptibles de répondre aux besoins.

Pour citer les auteurs du rapport : « La région est condamnée à l’innovation si elle veut agir pour se donner des solutions qui incarneront et serviront ses intérêts et une vision à long terme. (…) Le développement ne peut rester à la remorque des plans d’affaires des entreprises commerciales qui ne le placent guère au cœur de leur mission. »

« La récente suspension par Air Canada de nombreuses liaisons régionales démontre encore une fois qu’il est plus que temps de sortir d’un système axé uniquement sur des considérations de marché », affirme le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier. « Il faut mettre en œuvre des solutions novatrices pour que le transport aérien devienne un véritable instrument de développement. C’est une nécessité vitale dans une région comme la nôtre », ajoute-t-il.

« Une importante réflexion est présentement en cours dans tout l’Est-du-Québec », mentionne Réjean Porlier, qui se dit « confiant que les différentes discussions convergeront vers une solution durable pour le développement de nos régions. »

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de