Rémi Girard continue sa progression

Photo de Karine Lachance
Par Karine Lachance
Rémi Girard continue sa progression
Le directeur technique de l’Institut Zanshin de karaté de Sept-Îles, Rémi Girard, a récemment obtenu la classification d’arbitre de niveau A. (Photo : courtoisie )

Le directeur technique de l’Institut Zanshin de karaté de Sept-Îles, Rémi Girard, continue de progresser dans son art. L’entraîneur, ceinture noire 6e dan, est maintenant arbitre reconnu de niveau international.

M. Girard a récemment obtenu la classification d’arbitre de niveau A, lui permettant d’officier à titre d’arbitre central lors de compétitions de calibre international.

Ce grade lui a été décerné lors de la Coupe jeunesse d’Alma, le 6 avril. Il fait partie des cinq karatékas de l’ensemble du Québec à avoir atteint cet échelon par la Japan Karate Shotokan (JKS).

«Je ne sais pas si un jour je vais officier dans une compétition internationale, par contre, j’avoue être assez fier de cet accomplissement. Le Maître Katsumata souhaitait avoir quelques arbitres de niveau A, donc j’ai accepté», raconte-t-il.

Partager sa passion

Rémi Girard pratique le karaté depuis 1977 et l’enseigne depuis 1995. Encore cette année, quatre de ses élèves passeront l’examen afin d’obtenir leur ceinture noire.

«À partir de la ceinture noire, nos élèves ne peuvent plus passer leurs examens dans leur club, donc ils tenteront leur chance à Victoriaville, à la fin du mois de juin», précise-t-il.

Tous les ans, M. Girard propose des cours de karaté dans différentes écoles du primaire de Sept-Îles. Les jeunes y apprennent les bases de cet art et découvrent une nouvelle discipline. Pour lui, c’est une manière de donner de son temps, lui qui est retraité.

«J’offre ces cours pratiquement gratuitement. Les jeunes paient seulement les coûts reliés à la fédération. Je le fais par plaisir et pour faire découvrir le karaté», exprime-t-il.

La session des élèves de l’Institut Zanshin tire à sa fin. Ils concluront celle-ci avec un camp d’entraînement du côté de Victoriaville, du 28 au 30 juin.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de