Réforme de l’immigration: peu d’impact pour le Cégep de Sept-Îles

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
Réforme de l’immigration: peu d’impact pour le Cégep de Sept-Îles
Un seul programme offert au Cégep de Sept-Îles est affecté par la réforme de l'immigration.

Bien que la Fédération des cégeps déplore les impacts des récentes modifications apportées au Programme de l’expérience québécoise (PEQ), le Cégep de Sept-Îles sera peu touché par cette mesure. Un seul programme est affecté.

La réforme de l’immigration du gouvernement caquiste fait beaucoup réagir cette semaine. Mardi passé, plusieurs étudiants étaient à l’Assemblée nationale, en compagnie des partis d’opposition, pour dénoncer les modifications au PEQ.

Dès le lendemain, le ministre de l’Immigration a fait marche arrière. Le gouvernement annonçait que les étudiants qui sont présentement au Québec bénéficieraient d’un droit acquis.

Un programme touché

La réforme prévoit que seuls les étudiants qui sont dans les domaines d’études ciblés par l’État pourront bénéficier du PEQ.

Le directeur du Cégep de Sept-Îles, Donald Bhérer, précise que le seul programme touché est la technique de comptabilité et gestion.

« Nos programmes sont dans la liste des formations en demandes. Ils sont en adéquation avec les besoins du marché. Alors nous sommes peu touchés par la mesure. Nous avions deux étudiants internationaux qui étaient affectés par la réformer », affirme M. Bhérer.

Le Cégep accueille actuellement 45 étudiants internationaux pour sa session d’automne. Sept de plus devraient arriver pour la session d’hiver 2020.

Pour Sept-Îles, l’enjeu est ailleurs. « Nos programmes sont orientés vers le travail en industrie. Ce n’est pas très sexy pour des jeunes. C’est plus difficile à vendre », explique M. Bhérer.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de