Redevances: les pourparlers avancent entre Hydro-Québec et la Minganie

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Redevances: les pourparlers avancent entre Hydro-Québec et la Minganie
Les municipalités de la Minganie reçoivent déjà des redevances pour les centrales en service Romaine-1 et 2. Sur la photo, le barrage de Romaine-1.

Hydro-Québec et la Minganie ont tenu une rencontre constructive lundi à Havre-Saint-Pierre concernant les redevances pour les centrales hydroélectriques Romaine-3 et Romaine-4.

La MRC de la Minganie et ses municipalités doivent recevoir des redevances annuelles de 3,7 M$ pendant 50 ans de la part d’Hydro-Québec à compter de la mise en service de Romaine-4. Or, la société d’État a annoncé en décembre qu’elle repoussait la mise en service de 2020 à 2021.

Luc Noël, préfet de la MRC de la Minganie, et Pierre Cormier, maire de Havre-Saint-Pierre, ont pris part à la rencontre. Quatre représentants d’Hydro-Québec étaient sur place.

«On lui a fait comprendre les implications économiques que le report à 2021 aurait dans la région», relate Luc Noël.

«On a de l’ouverture à venir écouter et même à revoir un peu les modalités de l’entente», assure Julie Dubé, représentante pour Hydro-Québec.

Débuter en 2020

Les élus de la Minganie ont demandé à Hydro-Québec de commencer à percevoir les redevances dès 2020, comme prévu au calendrier initial. Plusieurs autres scénarios ont aussi été examinés.

Julie Dubé, représentante pour Hydro-Québec, mentionne que deux scénarios seront étudiés plus en détail. Luc Noël fait part quant à lui de «plusieurs scénarios».

Quoi qu’il en soit, tous deux affirment respectivement que la rencontre a été «bonne» et «constructive».

Les parties ont convenu de se rencontrer de nouveau vers le 4 février.

Partager cet article