Rampe de mise à l’eau: La Ville renonce à poursuivre

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
Rampe de mise à l’eau: La Ville renonce à poursuivre

La Ville de Sept-Îles renonce à poursuivre la firme d’ingénierie qui a conçu la rampe de mise à l’eau située derrière la marina. Selon le maire Réjean Porlier, il était «très hasardeux» de poursuivre. Les travaux correctifs devraient se faire cette année.

La mise à l’eau des bateaux est complexe et même impossible à marée basse depuis la construction de la rampe en 2011 par RIC Construction au coût de 620 000$. La pente n’est pas assez prononcée dans la partie submergée de la descente. «Lorsque l’ouvrage a été remis, il n’était pas dans de bonnes conditions», a mentionné le maire lors de la séance du conseil municipal, le 8 février.

La Ville a pris un «arrangement» avec l’entreprise de construction qui se traduit par un crédit de travaux «au-dessus de 100 000$», explique le directeur général, Claude Bureau. Le conseil de ville a songé le printemps dernier à poursuivre la firme d’ingénierie EXP qui a conçu les plans du débarcadère.

Après analyse, «la recommandation était de ne pas poursuivre l’entreprise. Avec ce qu’on avait en main, c’était très hasardeux. On a décidé de mettre ça derrière nous et procéder aux travaux», a affirmé le maire. M. Bureau a continué dans le même sens. Selon lui, refaire l’ouvrage au complet pour un montant de 600 000$ à 700 000$ et réclamer ce montant en cour après aurait été «hasardeux».

Des travaux pour rabaisser l’extrémité de la descente devraient se faire cette année. Le conseil de ville a accordé un contrat à une autre firme d’ingénierie, au montant de 21 630$, pour la réalisation des plans et devis de la réfection.

 

Partager cet article