Québec et Ottawa ajoutent 100 M$ pour la Pointe-Noire

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Québec et Ottawa ajoutent 100 M$ pour la Pointe-Noire
Michel Robitaille (avec le casque bleu) présente les installations de la SFPPN à Jonatan Julien, ministre de la Côte-Nord, François Legault et Marc Garneau. (Photo : Le Nord-Côtier)

Le premier ministre François Legault et le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, ont annoncé vendredi un investissement supplémentaire de 100 M$ pour la modernisation et l’optimisation de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN).

Ces investissements permettent à la SFPPN de boucler le financement de 180 M$ nécessaire à l’actualisation de ses équipements.

Le gouvernement du Québec investit la somme de 50 M$ par le biais d’une prise de participation supplémentaire dans la SFPPN. Ladite somme s’ajoute à un premier 30 M$ précédemment annoncé par le ministère des Transports du Québec.

«Les perspectives d’exploitation de la fosse du Labrador, notamment en ce qui a trait aux métaux stratégiques, sont encourageantes. Il s’agit du moment propice pour faire passer le site de Pointe-Noire au niveau supérieur», a affirmé François Legault.

Ottawa injecte également une somme de 50 M$ à même le Fonds national des corridors commerciaux de Transports Canada.

«En investissant dans nos corridors de commerce et de transport, nous stimulons la croissance économique et nous créons des emplois de qualité pour la classe moyenne», a souligné Marc Garneau.

Une dernière tranche de 50 M$ provenant des fonds propres de la SFPPN et de ses partenaires complète le montage financier.

Bassin de rétention et nouveau convoyeur

Le projet global de 180 millions de dollars permettra entre autres la création de bassins de rétention des eaux de pluie et de fonte chargées de fer en suspension. L’eau sera ensuite traitée par l’usine de traitement déjà existante.

Par ailleurs, un nouveau convoyeur sera construit afin de relier la cour Wabush au quai multiusager de Sept-Îles.

«Avoir redémarré un site d’une telle ampleur avec une telle efficacité est un véritable tour de force. Nous pouvons être fiers de ce que nous avons réussi à accomplir jusqu’à maintenant», a déclaré le PDG de la SFPPN, Michel Robitaille, en félicitant ses employés.

Les systèmes électriques, le chemin de fer et la gare de triage seront également améliorés pour répondre à la forte croissance des activités.

Certains des travaux sont déjà débutés. Ils sont prévus pour s’échelonner jusqu’en 2021-2022.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de