Quatuor vocal masculin Tocadéo vient présenter «Au nom des hommes» sur la Côte-Nord

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques

Fort de deux albums à son actif et d’un répertoire musical pop composé de chansons originales et de reprises, le quatuor vocal Tocadéo s’amène sur la Côte-Nord pour y présenter son spectacle «Au nom des hommes». Deux arrêts sont au programme, soit à la Salle de spectacle Jean-Marc-Dion de Sept-Îles le 9 décembre et le lendemain au Centre des arts de Baie-Comeau.

La formation Tocadéo est composée de Dany Laliberté, René Lajoie, Benoît Miron et Patrick Olafson. Les débuts de chacun d’entre eux se sont effectués dans l’univers des comédies musicales. «Benoît, Dany et René se sont rencontrés sur Don Juan en 2002-2003. De mon côté, j’ai rencontré René sur la comédie Le Petit Prince. Le groupe s’est formé lors d’un événement corporatif en 2008. La demande étant que nous formions alors un groupe à la saveur Il Divo», mentionne Patrick Olafson.

Dès sa fondation, les membres de Tocadéo n’ont jamais caché le fait de s’être inspiré de Il Divo. Ce sont même des chansons de ce dernier que le groupe s’est amusé à reprendre sur scène à ses débuts. Cependant, les choses ont changé lorsque le contrat de disque avec Productions Serge Paré s’est présenté puisque les quatre membres devaient alors trouver du matériel original et de piger dans quelques classiques du répertoire québécois.

Pour Patrick Olafson, l’intérêt pour le chant s’est manifesté sur le tard. «Au départ, je ne me destinais pas à chanter. Je voulais être comédien, lance-t-il. C’est pour ce faire que j’ai complété mes quatre ans de formation à l’École nationale de théâtre. C’est à cet endroit que j’ai découvert mon talent sur le plan vocal. Maintenant, je suis presque exclusivement chanteur. Je me dois d’admettre que cette formation m’a été très utile, car elle m’a permis d’assurer la mise en scène de notre premier spectacle.»

Sous le signe de la diversité
Sur scène, le quatuor sera accompagné de deux musiciens, Marc-André Cuierrier au piano et à la direction musicale ainsi que Nathalie Bonin au violon. Tocadéo présentera alors des chansons issues de ses deux disques, des reprises de grands classiques et des chansons originales dont «Dis-moi comment», le premier simple radio de leur plus récent disque, «Au nom des hommes».

En plus de son répertoire, le groupe proposera également deux medleys. Le premier sera consacré au grand classique des années 50 et comprendra, entre autres, des chansons des Platters et des Classels. Le deuxième rendra un hommage au répertoire rythm and blues et fera revivre la période Motown. Ces ajouts au spectacle ont fait en sorte que le groupe a eu recours au service de la chorégraphe Geneviève Dorion-Coupal pour saupoudrer le tout de quelques pas de danse.

Deux chorales d’ici, l’ensemble vocal Chœur en sol et l’ère vocale Murmure des baies, se joindront aussi à la formation l’instant de deux chansons soit Ensemble et L’effet papillon. Cette dernière étant une pièce issue de leur premier disque éponyme. «C’est une chanson qu’on aime beaucoup. Elle rejoint énormément les gens. Plusieurs chorales du Québec l’ont même inclus à leur répertoire musical», conclut Patrick Olafson.

La formation Tocadéo s’amène sur la Côte-Nord pour y livrer des chansons de ses deux disques ainsi que quelques medley. Ses membres ont même eu recours au service d’une chorégraphe pour ajouter quelques pas de danse. (Photo : Courtoisie)

Partager cet article