Quatre en quatre pour le Drakkar

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Quatre en quatre pour le Drakkar
Le Drakkar a signé dimanche un deuxième gain en autant de jours face aux Remparts. (Photo : Denis Thibault)

Il n’y a pas de raison de partir en peur avec cette statistique, mais on peut tout de même souligner que le Drakkar est toujours invaincu en quatre rencontres hors concours. Dimanche après-midi, il a disposé des Remparts de Québec par le pointage de 6-2.

Dans ce programme double contre les Diables rouges, le Drakkar a marqué pas moins de 12 buts, une performance qui réjouit l’entraîneur-chef Jon Goyens. « On a travaillé notre vitesse et le style avec lequel on veut jouer. On veut vraiment avoir une attaque à cinq joueurs et la plupart des buts qu’on a marqué nous ont montré ça. Je donne crédit aux joueurs, ils ont bien bougé la rondelle », a-t-il lancé.

« On a vu beaucoup de positif sur lequel on peut construire. J’ai aimé notre effort, notre énergie et notre enthousiasme », a enchaîné le pilote du Drakkar. « Jouer vite, ce n’est pas toujours sexy, c’est aussi savoir placer la rondelle pour continuer à avoir de la vitesse. »

Lucas Fitzpatrick a démontré qu’il était prêt à occuper le poste de gardien numéro un chez le Drakkar cette saison. Le portier a stoppé 28 des 30 rondelles reçues. Il a réservé ses plus beaux arrêts à Anthony Gagnon. Seul Édouard Cournoyer, avec un filet particulièrement chanceux, et Édouard St-Laurent, d’un tir parfait en échappée, sont parvenus à le déjouer.

« Fitz était calme, il voyait très bien la rondelle. En fait, il s’est comporté comme un gardien de 19 ans est supposé le faire », d’indiquer Goyens.

Thomas Éthier, Brendan St-Louis, Raivis Ansons, Xavier Bouchard, Feliks Morozov et Julien Létourneau ont enfilé les buts du Drakkar aux dépens du jeune cerbère de 16 ans des Remparts Emerick Despatie, qui a affronté 34 tirs.

Le moment est maintenant venu pour Pierre Rioux de faire connaître l’identité des derniers joueurs à être retranchés au camp d’entraînement de l’équipe. Le directeur général doit procéder à ces coupures dans les prochaines heures.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de