Publisac : la FQM défend la presse locale

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Publisac : la FQM défend la presse locale
La Fédération québécoise des municipalités dit s’inquiéter de l’avenir de la distribution des hebdos locaux et régionaux par le biais du Publisac.

La Fédération québécoise des municipalités (FQM) se dit « très préoccupée par les développements récents concernant la distribution de la presse locale », notamment en raison d’une recommandation suggérant à la Ville de Montréal de modifier la distribution du Publisac sur son territoire.

La FQM s’interroge sur la récente décision de la commission permanente sur l’eau, l’environnement, le développement durable et les grands parcs de la Ville de Montréal, qui a recommandé aux élus d’utiliser l’option d’adhésion pour la distribution du Publisac.

Cette option ferait en sorte qu’un citoyen doit demander de recevoir son Publisac alors qu’actuellement, il est distribué à toutes les portes et il faut faire une demande si on choisit de ne pas le recevoir.

Se disant inquiète pour l’avenir de la presse locale, la FQM soutient que « le modèle actuel de distribution des hebdomadaires serait fortement menacé si cette pratique devait être adoptée par la Ville de Montréal et se répandre éventuellement ailleurs au Québec », fait-elle valoir dans un communiqué.

« Les hebdomadaires locaux sont un pilier essentiel de la vie publique et communautaire des régions, et l’existence du Publisac comme véhicule principal de leur distribution est une condition essentielle à leur survie », ajoute-t-on.

« Les hebdomadaires sont souvent les seuls à traiter des nouvelles locales et régionales, et nous souhaitons que les citoyens continuent d’avoir accès à cette information qui touche directement leurs communautés », a conclu le président de la FQM, Jacques Demers.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de