Projet de développement domiciliaire Holliday : une nouvelle étape est franchie

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Projet de développement domiciliaire Holliday : une nouvelle étape est franchie
Le projet de développement domiciliaire sera réalisé derrière les maisons aux numéros civiques pairs de la rue Holliday.

Les promoteurs du projet de développement domiciliaire Holliday à Sept-Îles, Régis Bouchard et François Turmel, accompagnés dans l’aventure de leur relève, Justine Bouchard et Jimmy Turmel, ont pratiquement l’heure juste sur les préoccupations des résidents qui seront touchés, mais aussi de la population.

« À titre de promoteurs, nous avons la responsabilité de soumettre un plan et une vision du projet projeté. Les échanges avec les citoyens nous permettent d’identifier de nouvelles pistes, idées à explorer ou encore informations à valider afin d’améliorer le projet. Finalement, le plan est ensuite appelé à évoluer et être modifié afin d’intégrer les recommandations des études réalisées ainsi que pour obtenir l’aval des différentes instances gouvernementales », souligne Régis Bouchard.

Les deux hommes d’affaires ont fait leur devoir entre les premières présentations en 2012-2013 et celles de 2021. Ils ont eu le temps de revoir leurs plans, au cours d’un délai marqué notamment par le développement du secteur Rochette 3 et 4 dans le district Sainte-Famille, développement mené par la Ville de Sept-Îles.

Il faut aussi dire qu’à l’heure actuelle le nombre de terrains disponibles pour la construction de nouvelles résidences avoisine les cinq terrains. Le nombre de maisons en vente par les courtiers immobiliers se situe autour de soixante pour le centre-ville (excluant parc Ferland, secteur de Plages et périphéries).

Après une rencontre le 9 février avec les résidents du secteur concernés, les promoteurs et la Boîte à clés, qui porte le volet communication pour eux, ont présenté à la population le projet lors d’une rencontre publique tenue virtuellement le 16 février.

Ils étaient une cinquantaine à l’écoute, mais également à vouloir poser leurs questions, notamment sur la circulation, la voie de contournement, l’aménagement, le développement futur (école), l’aspect environnemental, la qualité des sols, l’accès aux sentiers de marches et de ski de fond et bien d’autres aspects. D’ailleurs, la Ville de Sept-Îles pourrait voir son terrain près du Parc Holliday s’élargir en superficie à la suite d’un leg des promoteurs visant à faciliter l’accès aux sentiers existants.

« Nous sommes très conscients qu’un projet de cette ampleur amène un lot de questions et c’est tout à fait normal et légitime. Au cours des prochains jours, voire prochaines semaines, nous nous assurerons d’obtenir ou valider certaines informations afin de compléter certaines réponses et nous veillerons à assurer un suivi auprès des personnes intéressées », précise François Turmel.

Les promoteurs comptent s’ajuster d’ici la première pelletée de terre, souhaitée pour octobre 2021 afin de livrer les premiers terrains de la phase 1 pour le printemps 2022. Ils auront également à s’entendre avec la Ville de Sept-Îles à différents niveaux puisque la municipalité assurera la gestion des services une fois le projet lancé.


Des élus réagissent

La Ville de Sept-Îles accompagne les promoteurs dans ce projet de développement domiciliaire. À terme, la gestion de ses services lui reviendra. Il reste encore des étapes à ficeler entre les deux parties, mais au terme de la rencontre publique du 16 février, le maire Réjean Porlier et le conseiller municipal du district de Sainte-Famille, Michel Bellavance, se disaient emballés.

« C’est un fait qu’il n’y a plus de terrains disponibles et on ne voulait pas revivre les conséquences épouvantables vécues lors d’autres projets. Avec ce projet, il y a de gros avantages que ce soit par phase, il n’y aura pas de suroffre. Il n’y a pas de meilleur endroit que ça pour les conditions du terrain. Ça coûte cher de s’éparpiller. On va rendre ça optimal. On veut que ce soit un beau projet et le faire dans le meilleur intérêt de la communauté tout en tenant compte des préoccupations citoyennes. Avoir de la disponibilité (terrains/maisons), c’est essentiel », a avancé le maire Réjean Porlier.

Le conseiller Bellavance endossait d’ailleurs les propos du maire lorsqu’il a pris la parole. « Pour retenir les jeunes familles, les nouveaux arrivants, une ville dynamique, ça prend de nouveaux terrains », a-t-il mentionné, ajoutant qu’il prenait bonne note des préoccupations de la population.


Le projet en bref

– Projet prévu en quatre phases;
– Environ 125 terrains par phase;
– La phase 2 comprendra une petite zone institutionnelle qui pourrait accueillir un centre de la petite enfance (CPE).
– Types de maisons projetés : maisons unifamiliales à un et deux étages, jumelés et maisons en rangée. Les promoteurs sont ouverts à d’autres types pour les phases subséquentes à la phase 1, notamment des mini maisons, pour répondre aux besoins. La grandeur des terrains pourrait être ajustée à la hausse;
– Plus d’information au projetholliday.com. La plateforme sera d’ailleurs bonifiée d’ici le 1er mars afin d’inclure et rendre publiques la série de questions ayant été posées par les résidents et les citoyens ainsi que les réponses fournies par les promoteurs et la Ville de Sept-Îles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires