Premier Gala de l’ADISQ : Nikamu Mamuitun et Louis-Jean Cormier dans la course au Félix

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Premier Gala de l’ADISQ : Nikamu Mamuitun et Louis-Jean Cormier dans la course au Félix
Le collectif d'artistes Nikamu Mamuitun - Chanson rassembleuse fait partie des prestations musicales du Premier Gala de l'ADISQ. Il est aussi en nomination pour Album de l'année - Autres langues. Image Facebook Nikamu Mamuitun

L’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ) célèbre ses artisans. Ce soir, 28 octobre, dès 20h, place au Premier Gala de l’ADISQ, un rendez-vous diffusé à Télé-Québec et animé par Pierre Lapointe.

Cette soirée est déjà « cannée », comme on dit, dans le contexte de la COVID-19. Les nommés des catégories dévoilés pour l’occasion apprendront tout de même ce soir s’ils sont les gagnants d’un Félix ou pas.

À travers les vingt-et-une différentes remises, il y aura des prestations musicales uniques. Le collectif d’artistes Nikamu Mamuitun, en lice ce soir pour Album de l’année – Autres langues, ira aussi d’une performance. Le collectif Nikamu Mamuitun, ou Chanson rassembleuse, est formé de quelques artistes de Uashat mak Mani-utenam, soit Scott-Pien Picard, Matiu et Karen Pinette Fontaine, sans oublier Ivan Flamand Boivin, présent la plupart du temps dans les deux communautés, bien qu’il soit originaire de Manawan.

Lors de ce Premier Gala de l’ADISQ, Louis-Jean Cormier sera en attente pour ses nominations, soit Vidéo de l’année pour 100 mètres haies et Album de l’année – Choix de la critique pour Quand la nuit tombe. Il est aussi dans la course au Spectacle de l’année – Interprète pour sa participation à Karkawatson.

Gala de l’ADISQ

Pour la grand-messe du 1er novembre, sur ICI Télé (Radio-Canada), dès 20h, le Septilien Louis-Jean Cormier pourrait mettre la main sur les trophées suivants : Interprète masculin de l’année, Chanson de l’année pour Je me moiAlbum de l’année pour Quand la nuit tombe et Auteur(e) ou compositeur/compositrice de l’année avec David Goudreault pour également Quand la nuit tombe.

Celui qui succèdera à Florent Vollant à titre d’Artiste autochtone de l’année sera aussi couronné dimanche. Il pourrait fort bien être de Uashat mak Mani-utenam alors que parmi les nommés pour 2020 figurent Scott-Pien Picard, Matiu et Shauit.

Bonne chance à nos artistes, et, à vous public, à vos écrans!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires