Plusieurs parties intéressées par l’usine de bouletage

Photo de Nicolas Dupont
Par Nicolas Dupont
Plusieurs parties intéressées par l’usine de bouletage

La Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire (SFPPN) a ouvert les discussions à plusieurs sociétés afin de relancer l’ancienne usine de bouletage de Cliffs.

En février passé, le syndicat des Métallos annonçait que la société Bedrock Industries avait signé une entente de principe avec la SFPPN concernant l’achat et le redémarrage de l’usine de bouletage.

Le PDG de la SFPPN, Michel Robitaille, indique que la période de discussion exclusive avec Bedrock est maintenant terminée.

« On a discuté avec Bedrock tout l’été. Jusqu’à tout récemment, on était dans une formule exclusive avec eux. Cette période est terminée et d’autres sociétés se sont montrées intéressées. Alors on poursuit nos discussions avec Bedrock, mais on ouvre plus largement. »

Le syndicat des Métallos espérait que Bedrock commence la réfection de l’usine cet automne. Bien que les discussions n’aient pas abouti à un accord, M. Robitaille demeure positif et croit qu’une relance est toujours possible.

« Il y a de l’intérêt dans le bouletage. La prime sur la boulette est toujours excellente. Le prix du fer est toujours dans des valeurs assez élevées. On est dans une belle période. Alors on continue à avoir des discussions pour avoir de la transformation chez nous », a affirmé M. Robitaille.

Lors de sa fermeture il y a six ans, l’usine employait 160 personnes.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de